BORNES ÉLECTRIQUES

Vous avez probablement réalisé un millier de recherches sur Google dans votre vie, voire plus. Mais avez-vous déjà essayé de rechercher votre nom sur internet, question de voir à quoi ressemble votre présence en ligne? Bon, si vous vous appelez Maxime Tremblay, on comprend que vous n’êtes vraiment pas le seul à avoir un nom pareil au Québec. Mais avec un nom composé ou un nom plus complet, comme le mien (Ariane Lepage-Hurteau), disons que c’est plus difficile de se cacher. Bref, faites le test dans Google et dans Google images. Vous aurez peut-être des surprises... Voici donc pourquoi vous devriez y penser 4 fois avant de publier une photo ou un statut sur les médias sociaux, ou sur le web en général.

À LIRE AUSSI : Comment être le MEILLEUR candidat lors d’une entrevue pour un emploi

Les médias sociaux sont tellement accessibles que pratiquement TOUS les Québécois ont un compte, que ce soit sur Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, nommez-les. Mais parfois, les gens font des trucs qu’ils ne devraient tout simplement pas révéler au grand public. C’est comme si publier une photo compromettante est tellement facile qu’en un clic, on peut gâcher son image pour bien des années. Parce qu’essayer d’enlever une photo douteuse associée à votre nom, sur Google Images, n’est pas toujours chose simple...

Si vous vous cherchez un emploi

Même si ce n’est pas maintenant, ce moment arrivera certainement à un moment ou à un autre. Alors dites-vous que...

79% des employeurs vérifient la présence en ligne de leurs candidats avant de faire un choix.

70% des employeurs ont affirmé rejeter un candidat suite à sa présence en ligne douteuse.

53% des employeurs ont également dit avoir rejeté un candidat suite au visionnement d’une photo provocatrice ou tout simplement inappropriée.

44% ont passé à un autre candidat lorsqu’ils ont vu que celui-ci se trouvait dans une photo où il y avait de la consommation de drogue ou d’alcool.

35% ont finalement dit avoir rejeté un candidat puisqu’ils ont lu un statut où le candidat en question parlait dans le dos d’un collègue ou d’un employeur, ouvertement.

Alors s’il-vous-plaît...

Faites attention à ce que vous publiez sur vos différents comptes.

Soignez également vos photos, et faites surtout un ménage de toutes vos photos douteuses avant de vous rendre en entrevue.

Modifiez vos paramètres de confidentialité, surtout sur Facebook, afin que vos photos ne soient pas toujours partagées en mode "public". 

 

Pour vous aider à vous poser les bonnes questions, voici une image qui m’a bien fait rire. On trouve ça ridicule, de prime à bord, mais regardez votre fil d’actualité quelques minutes. Vous verrez que plusieurs personnes auraient besoin de consulter ce qui est dit dans cette image.

Source de l'infographie: onlineclasses.org

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Les 10 questions d’entrevues les plus RIDICULES posées en 2015 par des entreprises

Source(s) image(s):
Homme devant ordinateur, via Shutterstock

Commentaires