En voulant en faire une série annuelle, Ubisoft a dû se creuser les méninges afin d'insuffler de l'originalité au sein d'Assassin's Creed. Nombreux sont ceux affirmant qu'il y a eu trop d'opus au cours des dernières années et que la série doit se renouveler si elle ne veut pas couler aussi vite qu'elle a atteint les sommets. Aujourd'hui, la firme française propose une nouvelle vision de sa série avec le premier volet de sa trilogie Assassin's Creed Chronicles. L'expérience est intéressante même si certaines lacunes sont flagrantes.

À LIRE AUSSI: Test du jeu Ori and the Blind Forest: la preuve que le jeu vidéo est un art!

Une Assassin qui s'oubliera rapidement

Au niveau scénaristique, Assassin's Creed Chronicles China tisse quelques liens avec la trilogie ayant mis en scène le populaire assassin Ezio Auditore. En tant que Shao Jun, récemment entraînée par l'ancien Assassin italien et dernière membre de la division chinoise de la confrérie des Assassins, vous poursuivrez les événements du court métrage Assassin's Creed: Embers afin de mettre un terme aux nouvelles actions des Templiers en Asie.

Est-ce intéressant de voir la série d'Ubisoft transportée en Chine ? Côté histoire, plus ou moins. La trame narratrice d'Assassin's Creed Chronicles China n'a rien de bien enlevant et n'ajoute pas grand-chose aux événements ayant construit l'épopée des Assassins jusqu'à aujourd'hui. En outre, vous compléterez un niveau après l'autre sans égard à l'impact de vos actions sur l'histoire de la franchise. Qui plus est, les liens avec les autres opus (dont ceux d'Ezio) sont extrêmement minces et n'ajoutent pas à notre intérêt de suivre les aventures de Shao.

Assassin's Creed rencontre Mark of the Ninja

Le style de jeu d'Assassin's Creed Chronicles China est loin d'être identique à celui des autres Assassin's Creed. En fait, si vous voulez une bonne comparaison, dites-vous que ce jeu ressemble énormément à l'excellent Mark of the Ninja de Klei Entertainment. Ainsi, il s'agit d'un titre en 2.5D dans lequel l'emphase est mise sur la furtivité. Grâce aux talents de Shao, vous pourrez vous faufiler dans les décors afin de passer inaperçu aux yeux des gardes.

Car voilà le grand défi d'Assassin's Creed Chronicles China. Oui, vous pouvez engager le combat et même assassiner tous les gardes que vous verrez, mais ce n'est pas ce qui vous octroiera le plus de récompenses. En effet, chaque section des niveaux est notée selon le style que vous adopterez. Une fois une section terminée, vous recevrez un rang d'or, d'argent ou de bronze selon les points accumulés. Or, c'est le style furtif qui donne droit au plus de points et qui, ainsi, vous permet d'améliorer davantage les caractéristiques de Shao. En bout de ligne, ceux se cachant et ne tuant pas seront davantage récompensés que ceux assassinant.

Assassin's Creed Chronicles possède aussi un côté « Metroidvania ». Non seulement y a-t-il des objets (pas mal inutiles) à récolter dans les niveaux, mais en plus, des techniques pour Shao deviendront accessibles au fur et à mesure que vous avancerez. D'ailleurs, un élément que j'ai particulièrement apprécié est que certains éléments ne sont accessibles qu'en jouant à des niveaux de difficulté supérieurs. Autrement dit, en mode Normal, vous débloquerez les techniques de Shao et améliorerez certaines caractéristiques tandis que dans les modes New Game+ et New Game+ Hard, vous continuerez de développer Shao en maximisant certains éléments de sa personne, dont le nombre maximal d'items dans son inventaire. Bonne façon d'encourager les joueurs à continuer de jouer même après la courte campagne de quatre à cinq heures!

Des lacunes qui font mal

Ceci étant dit, Assassin's Creed Chronicles China n'est pas dépourvu de défauts, à commencer par la structure même des niveaux. En fait, vous remarquerez qu'il n'y a bien souvent qu'un seul chemin à prendre, et ce malgré la grosseur de certains environnements. De plus, il est parfois difficile de distinguer quelles surfaces sont interactives de celles qui ne sont là que pour le décor. Ainsi, il arrive qu'on rate certains objets à amasser simplement parce qu'on avait de la difficulté à voir qu'un chemin nous y menait.

Par ailleurs, on ne peut pas dire que l'intelligence artificielle soit très relevée. On a davantage l'impression d'affronter des robots avec des tours de garde bien définis et une vision limitée que des adversaires ressemblant à des êtres humains. Pour vous donner une idée, lorsque deux gardes parleront, vous pourrez passer derrière eux incognito, voire même marcher proche d'eux sans qu'ils ne vous remarquent. Parce que la programmation fait en sorte que deux ennemis se parlant ne peuvent vous voir, vous pouvez exploiter cette lacune à votre avantage, laissant par le fait même entrevoir des failles dans l'intelligence artificielle.

Enfin, à un certain moment dans le jeu, vous acquérez ce qu'on appelle des pouvoirs Helix, soit des aptitudes surhumaines accentuant fortement les capacités de Shao…et débalançant complètement le jeu. En utilisant les pouvoirs Helix, vous pourrez par exemple passer d'une cachette à une autre et éviter les cônes de vision des ennemis. Le problème est que ça facilite beaucoup trop le jeu au point d'enlever toute forme de défi à ce dernier. Si vous voulez ne serait-ce qu'un défi sensé et une satisfaction de progression, oubliez ces pouvoirs, ils n'ajoutent rien de bien concluant.

Devriez-vous y jouer?

En somme, Assassin's Creed Chronicles China est un jeu honnête, mais loin d'une grande production. Ce serait mentir de vous dire que je n'ai pas eu de plaisir à y jouer, mais ce serait aussi malhonnête de ne pas affirmer qu'il existe de meilleurs titres du même genre sur le marché, Mark of the Ninja en tête de liste. Cependant, vu que le jeu est gratuit si vous vous étiez procuré la Passe Saisonnière d'Assassin's Creed Unity avant qu'elle ne soit retirée, et vu qu'il n'en coûte qu'une dizaine de dollars dans le cas contraire, vous pouvez vous dire que vous paierez un petit prix pour un jeu imparfait, mais quand même agréable.

 

Ce que vous aimerez:

- La direction artistique

- Le style de jeu furtif

- Les habiletés à débloquer à travers les difficultés proposées

Ce que vous n'aimerez pas:

- L'histoire banale

- L'intelligence artificielle robotique

- Le design linéaire et parfois incohérent des niveaux

Note: 7,5 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

5 raisons pour vous convaincre que les jeux vidéo sont bons pour vous!

Source(s) image(s):
Ubisoft

Commentaires