BORNES ÉLECTRIQUES

Une personne m’a récemment demandé si c’était bénéfique de courir avec des poids. Comme ce n’est pas la première fois que j’entends parler de cette pratique, j’ai décidé d’écrire un court article sur le sujet…

À LIRE AUSSI : Les activités physiques les plus payantes pour l’été

La vraie question à se poser c’est; à quoi peut bien me servir de courir avec une charge supplémentaire et quelles peuvent en être les conséquences?

En général, les gens qui courent avec des poids le font dans l‘espoir de perdre plus de poids par le biais d’une augmentation de la dépense d’énergie. Leur raisonnement est que si l’intensité à l’entraînement est synonyme de résultats, le fait de tenir des poids devrait nécessairement aider à perdre plus de calories. Le problème, c’est qu’il n’y a pas que la dépense d’énergie qui entre en ligne de compte.

Pour revenir à la question, si l’objectif est de s’entraîner dans le but d’améliorer la performance d’une autre activité ou tâche qui demande spécifiquement de se déplacer rapidement avec une charge supplémentaire, je peux y voir une certaine utilité. Si ce n’est pas le cas, je n’en vois aucune.

Courir avec des poids dans les mains

Premièrement, la charge ajoutée est souvent tellement minime, relativement au poids du corps, qu’elle n’est pas assez significative pour réellement conduire à des résultats concluants. Deuxièmement, la tension imposée aux muscles de l’avant-bras, du bras et du cou, qui sont soit-dit en passant déjà sur-sollicités et tendus chez la majorité des gens, risque plutôt d’augmenter au point d’entraîner des symptômes et des troubles musculosquelettiques tels que des douleurs cervicales, des maux de tête,  des tendinopathies et des pathologies neurologiques. C’est d’ailleurs l’une des situations dont je suis le plus témoin chez les gens qui commencent à s’entraîner et qui n’ont pas pris en considération que l’activité physique qui était supposée les aider à être plus en forme s’ajoute au stress et au travail physique qu’ils subissent déjà au quotidien. En fait, c’est exactement comme ça que plusieurs réveillent des douleurs qui n’attendaient qu’un petit coup de pouce pour faire surface après tant d’années d’accumulation. Vous comprenez donc que cette pratique peut amener son lot de problèmes et présenter plus d’inconvénients que d’avantages.

Courir avec des poids aux chevilles

Cette fois-ci, non seulement la charge qu’il est possible d’utiliser représente une fois de plus une augmentation insignifiante, mais cette pratique influence également la technique de course et peut conduire à des problèmes qui affecteront dans ce cas-ci le membre inférieur (la cheville, le pied et le genou). S’il y a un élément qui est capital dans la course, c’est bien la technique. En entravant la fluidité naturelle et l’efficacité du mouvement et en appliquant un stress supplémentaire directement au niveau de la cheville, on ne peut que s’attirer des ennuis!

Courir avec une veste lestée

Si vraiment vous êtes à la recherche d’une augmentation de l’intensité à la course, la veste représente selon moi l’option la plus intéressante. Cependant, je considèrerais davantage ses bienfaits dans l’optique d’augmenter la charge de travail que dans celle de brûler plus de calories. Il s’agit d’un gilet dans lequel on peut répartir des petits poids. L’avantage c’est que l’augmentation du poids peut être distribuée de façon égale celui-ci demeurera près du centre de masse du corps de la personne. Évidemment ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable mais on évite au moins le stress inutile qu’ajoutaient les deux options précédentes aux extrémités du corps. Certains athlètes l’utilisent pour travailler leur impulsivité et il existe d’autres versions auxquelles on attache des câbles ou même un parachute. Comme je le disais, l’objectif est d’optimiser la performance et non de stimuler la perte de poids.

Si vous voulez vraiment augmenter votre dépense d’énergie à la course, essayez plutôt les sprints ou l’entraînement en intervalles. Non seulement c’est plus payant mais c’est plus économe en terme de temps! Aussi, je suggère toujours à ceux qui désirent courir de se munir de souliers adéquats et de faire analyser leur technique de course par un spécialiste. Je me permets également de souligner que ce n’est pas tout le monde qui est fait pour la course et que la marche aussi offre son lot de bénéfices pour ceux qui éprouvent certains des problèmes. Si cela vous concerne je vous suggère la lecture de l’article ci-dessous…

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Rien ne sert de courir il faut partir à point

Source(s) image(s):
Fat man exercising with two dumbbells. Isolated on white background

Commentaires