BORNES ÉLECTRIQUES

Il y a quelques années, j'ai écrit un article concernant les Darwin Awards, ces « prix » remis à des gens en raison de leur stupidité. En effet, l'être humain est capable du meilleur comme du pire lorsqu'il meurt et c'est ce que couronnent les Darwin Awards. Pourtant, ce n'est pas d'hier et encore moins depuis la création de ces « hommages » que l'humain meurt stupidement. Pour preuve, voici cinq morts aussi drôles que pathétiques qui vous feront remonter avant même la naissance du Christ!

À LIRE AUSSI: Les Darwin Awards: le comble de la stupidité humaine

L'oiseau ayant confondu une tête et une pierre

La vie du dramaturge grec Eschyle est méconnue. Pourtant, on lui attribue en partie la naissance du genre tragique au théâtre et on lui doit de nombreuses pièces ayant frappé l'imaginaire en raison de l'angoisse qu'elles généraient chez l'auditoire.

Or, c'est la mort d'Eschyle qui est la plus troublante. Âgé et chauve, l'homme de théâtre est décédé après qu'un rapace ait fait tomber une tortue sur sa tête. Oui, vous avez bien lu, un oiseau sauvage (qu'on pense être un gypaète barbu) a fait tomber d'entre ses griffes une tortue bien vivante sur la tête dégarnie de l'homme. Explication possible: l'oiseau aurait confondu le crâne reluisant du dramaturge avec une pierre!

Fou rire fatal

Un peu moins de deux cent ans après la mort d'Eschyle, Chrysippe de Soles rend aussi l'âme d'une façon insolite. Philosophe aux origines contestées, de Soles est invité à un banquet afin d'y partager un repas en compagnie d'amis. Or, à un moment de la soirée, le penseur voit un âne manger des figues et cela le fait pouffer de rire…qu'il ne peut contrôler. En fait, il rit tellement fort et longtemps qu'il finit par s'étouffer et mourir. Bref, oui, il est possible que le rire provoque la mort!

La conquête de la mort

On a beau attribuer la création de l'école à Charlemagne, celui-ci n'a pas dû être fier de sa descendance, du moins une partie d'elle. En effet, son arrière arrière arrière petit-fils, le roi Louis III, s'est tué en poursuivant l'une de ses conquêtes. La jeune femme refusant les avances de son poursuivant, celui-ci s'est lancé à sa conquête en enjambant un cheval. Peut-être aveuglé par la beauté de sa conquête, Louis III frappa de plein fouet le linteau d'une porte et se fracassa le crâne. Résultat: il meurt d'une commotion cérébrale!

Le roi concombre

Birmanie, 932. Le roi Theinhkho se rend dans une ferme de son royaume et y vole un concombre. Pourquoi? Tout simplement parce que le monarque revenait d'une expédition de laquelle il était épuisé et qu'il avait perdu sa garde rapprochée. Or, le fermier décida de punir celui qui s'était introduit sur son terrain en le tuant, tout simplement!

Désireuse de garder le calme et craignant que ce meurtre n'entraîne la débandade de l'empire, l'épouse du roi emmena le fermier dans le palais et le revêtit des habits du roi afin qu'il devienne le nouveau dirigeant. Nyaung-U Sawharan devient ainsi roi de Birmanie sous le nom de Nyaung-U Sawrhan. Devinez quel surnom on lui attribua ? Le « roi concombre »!

Un avocat un peu trop engagé

En 1871, l'avocat Clement Vallandigham doit défendre un homme accusé d'homicide et il est convaincu de l'innocence de son client. En fait, peut-être l'était-il même trop. Reconstituant la fusillade provoquée dans un bar et dans laquelle son client se trouvait, l'avocat prend un pistolet et le pointe dans sa direction en ignorant que l'arme était chargée. Vous pouvez aisément deviner la suite: Me Vallandigham se tire dessus et se blesse mortellement en pleine salle de cour. Disons que le juge n'a pas dû être très impressionné de cette défense après avoir sursauté suite au bruit du tir!

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

Insolite: 5 crimes totalement stupides !

Source(s) image(s):
ChamilaDealWis

Commentaires