BORNES ÉLECTRIQUES

Le cancer de la prostate a fait couler énormément d’encre, dans les dernières années, et pour cause : c’est le cancer le plus souvent diagnostiqué chez les hommes, au Canada (mis à part les cancers de la peau). Les différentes associations ont tenté d’en faire la sensibilisation, et la prévention également. Mais voilà qu’une nouvelle étude est arrivée, à votre rescousse, les gars. En effet, il semblerait que les hommes qui ont des orgasmes fréquents diminueraient leurs chances d’avoir le cancer de la prostate. Et c’est parfait, car c’est une excellente nouvelle!

À LIRE AUSSI : 14 choses surprenantes à savoir sur les engins masculins, que vous en ayez un ou non!

Il existe une centaine de cancers différents, et sur le lot, on ne peut en prévenir que quelques-uns. On peut prévenir le cancer des poumons en ne fumant pas, prévenir le cancer de la peau en ne s’exposant pas trop souvent ni trop longtemps aux rayons du soleil, etc. Mais on peut bien difficilement prévenir le cancer du foie, du sang, du cerveau, des reins et tous les autres qui sont mortels.

Jusqu’à tout récemment, les chercheurs croyaient encore que le cancer de la prostate était difficile à prévenir. On encourageait les hommes à « tâter leurs testicules » pour trouver des bosses, pour ensuite se rendre chez le médecin. On croyait surtout que le risque d’avoir le cancer de la prostate était accentué par des facteurs génétiques (ce qui demeure vrai). Par contre, l’Association Américaine d’Urologie a découvert une mesure préventive pour le cancer de la prostate : les orgasmes fréquents.

Les résultats proviennent d’une étude qui avait été réalisée en 2004, et qui était arrivée à ces conclusions, et à une plus récente étude sur 32 000 hommes, qui est venue confirmer les résultats. En fait, les hommes qui éjaculent environ 21 fois par mois (ce qui donne environ 4 à 5 relations sexuelles par semaine) réduisent leur risque d’avoir le cancer de la prostate de 20%. En 1970, une étude sur le taux de mortalité des hommes avait également affirmé que les cancers de la prostate étaient 50% moins fréquents chez les hommes qui avaient beaucoup d’orgasmes. Donc voilà trois études différentes qui le confirment : ça doit bien être vrai!

Mais pourquoi?  Les hormones libérées durant l’acte sexuel, et plus précisément durant l’orgasme, sont la cause de cette diminution des risques du cancer de la prostate. Cette hormone, l’ocytocine, aiderait aussi à prévenir le cancer du sein et du cerveau, et est également bénéfique pour plusieurs autres facettes de votre vie.

Alors faites lire cet article à votre blonde, et faites l’amour. Point final!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

La science l’a finalement prouvé : les rhumes d’hommes sont pires que ceux des femmes

Source(s) image(s):
Orgasme, via Shutterstock
Cancer de la prostate, via Shutterstock

Commentaires