BORNES ÉLECTRIQUES

Passer une entrevue est une situation très stressante. Pendant de longues minutes, on est évalué par une ou plusieurs personnes. Tout ce stress peut amener certaines personnes à mentir sur certains sujets. Selon un sondage de SurePayroll’s, effectué en mars 2015, la moitié des employeurs pensent que les candidats ont menti sur leur CV. Et ils ont probablement raison. Voici les 7 plus grands mensonges que disent les candidats en entrevues. Vous en avez même peut-être déjà dit un ou plusieurs de la liste!

À LIRE AUSSI : 5 emplois payants pour travailler de la maison

1- Mentir sur les tâches que l’on faisait 

En entrevue, on veut se montrer à son meilleur. Cependant, un certain nombre de candidats tentent à un peu trop embellir leur CV. Par exemple, un candidat peut dire qu’il était le patron de 5 employés, alors que dans les faits, il ne faisait aucune gestion.

2- Mentir sur le temps qu’on a passé dans un emploi

En entrevue, on peut se mettre à arrondir le temps qu’on a passé dans un emploi précédent. Au lieu de dire qu’on a été engagé en décembre 2014 dans un ancien emploi, on peut prendre des raccourcis pour dire qu’on a été engagé en 2014 ou même au début de 2014. Si le recruteur appelle votre référence, il saura probablement la vérité, ce qui risque de vous éliminer des étapes supplémentaires du processus d’embauche. 

3- Mentir sur son précédent salaire

Évidemment, on veut tous avoir le plus gros salaire possible. Certains pensent qu’en haussant de quelques milliers de dollars leur ancien salaire, ils vont avoir plus. Ne soyez pas trop vorace, car le recruteur peut avoir une meilleure connaissance des salaires offerts dans votre champ d'expertise que vous ne le pensiez.

4- Mentir sur ses diplômes 

Parfois, certains candidats ont abandonné l’école avant d’avoir complété leur diplôme et omettre de le mettre dans leur CV. S’ils sont assez qualifiés, les employeurs ne verront que du feu, mais ils risquent de se faire prendre la main dans le sac si un jour, leur patron ou un client demande de voir le diplôme. Mieux vaut donc être honnête sur ses compétences. 

5- Mentir sur ses capacités 

« Ah oui! Je suis habile avec Photoshop! » Sauf que dans la réalité, vous avez pris un logiciel gratuit une seule fois dans votre vie pour recadrer une photo de votre blonde et vous avez échoué... Peut-être que le recruteur vous croira, mais s’il vous embauche et que vous avez à retoucher des images de manière professionnelle, il va vite découvrir la vérité et vous mettre peut-être à la porte après votre période de probation.

6- Des références douteuses 

Après l’entrevue, certains employeurs voudraient obtenir des références du candidat. Certains d'entre eux, qui n’ont pas un bon « historique » de travail, trouvent des moyens imaginatifs d’en fournir. Ils montent de toutes pièces des références en demandant à leurs amis de jouer le rôle d’anciens patrons. Cette méthode est dangereuse, car le recruteur peut découvrir rapidement la vérité en téléphonant au vrai numéro de l’entreprise. 

7- Un faux nom 

Certains candidats peuvent, pour diverses raisons, avoir envie de donner un faux nom. Le seul problème c’est qu’ils risquent de se faire attraper lorsqu’ils donneront leur numéro d’assurance sociale à leur nouvel employeur…

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

5 trucs pour hausser votre salaire annuel de plusieurs milliers de dollars

Source(s) image(s):
Entrevue via Shutterstock.com

Commentaires