Pendant les examens collégiaux ou universitaires, on a moins de temps libres, parce qu’on doit étudier de longues heures le soir pour être sûr d’avoir de bonnes notes. Souvent, c’est le sexe qui prend le bord, ce qui peut causer bien des frustrations aux étudiants…

À LIRE AUSSI : Sept raisons de faire l’amour tous les soirs cette semaine

En Grande-Bretagne, des étudiants universitaires en pleines séances d’examen ont trouvé une solution inusitée pour pallier ce problème : le Gold Rush. Il s’agit de pages Facebook dans lesquels les gens peuvent anonymement publier des messages pour demander à d'autres personnes s'ils veulent ou non coucher avec eux. 

Le but de ces petits messages, c’est de donner juste assez d’info sur soi et sur l’autre personne avec qui on veut coucher. Comme ça, les deux vont se reconnaitre et pouvoir se rencontrer, sans que toute l'université soit au courant de leurs petits jeux. 

Le site Vice a interviewé des étudiantes de Bristol pour savoir ce qu’elles pensaient de cette nouvelle pratique. Étonnement, peu se sont montrées enthousiastes. L’une d’entre elles a qualifié ça de « bizarre ».

Et c’est vrai que quand on y pense, ça parait un peu étrange. Après tout, les étudiants avaient amplement le temps de faire l’amour avant la séance d’examens et pourront toujours le faire après. Ce n’est pas comme s’ils partaient 10 ans en Pôle Nord. 

Mais pour plusieurs, cette période d’examens conclura leur parcours scolaire. Ce sera la dernière fois qu’ils s’assoiront sur des bancs d’école. Ils voudront profiter une dernière fois des « joies » et des « plaisirs » de la vie d’étudiant en faisant la fête.

Pour un étudiant de Bristol, beaucoup de gens, après leurs études, ne se reverront plus. C’est donc le parfait moment pour coucher avec des gens sans penser au lendemain.

En revanche, quand on y pense, il n’existe pas déjà des façons plus « efficaces » de rencontrer des gens pour le sexe? Avec son système de géolocalisation, Tinder en est un excellent exemple! 

Nous avons tenté de voir si ce « système » existe dans les universités québécoises et nous n’avons rien trouvé. 

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

5 raisons pour dormir nu tous les soirs!

Source : Vice. 

Source(s) image(s):
Étudiants via Shutterstock.com

Commentaires