BORNES ÉLECTRIQUES

Depuis longtemps il court une rumeur que des peuples provenant d’outre-Atlantique seraient venus sur le continent américain bien avant les expéditions de Christophe Colomb ou de Jacques Cartier. Ici même au Québec, dans les Cantons de l’est plus précisément, des indices laissent croire que ce pourrait bien être vrai. Est-ce vraiment possible?

À lire aussi : L'Amérique a bien failli ne pas exister! Et tout cela à cause des Vikings!

Des inscriptions gravées sur la pierre

Depuis la présence de colons dans la région des Canton de l’est, on n’a cessé de trouver des sites qui indiquent le passage de peuples qui ne sont pas d’origine amérindienne. Les indices laissés par les visiteurs précolombiens prennent la forme de pétroglyphes, ou pierres gravées, sur lesquelles on retrouve des dessins, des formes et, selon certains, des inscriptions scripturales (de l’écriture). Or, les Amérindiens ne possédaient pas d’écriture…

Pétroglyphe de Brompton

Pétroglyphes phéniciens ou celtes?

C’est dans le canton de Potton, à l’ouest du lac Memphrémagog, que l’on retrouve un des sites les plus remarquables de pétroglyphes anciens. Pour être plus précis, dans le secteur de Vale Perkins (tout près du Mont Owl’s Head), sur ce que l’on appelle le « site Jones », de nombreux indices du passage de peuples anciens et non-autochtones se trouvent sur place. En 1927, dans ce secteur, on découvre des pierres comportant des inscriptions très anciennes qu’on attribue d’abord aux Amérindiens. On surnomme d’ailleurs l’une d’elles la « Roche indienne ». On y trouve également des menhirs, les restes d’un ancien moulin  et des « cairns » (entassements de roches) comme ce que faisaient les peuples celtes. Mais dans les années 90, un chercheur émet l’hypothèse, suite à des tests au carbone 14, que ces trouvailles archéologiques dateraient de 1500 ans avant aujourd’hui! La forme des caractères suggèrerait même une origine phénicienne, rien de moins. Vous y croyez?

Artéfacts en musée

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Cantons de l’est regorgent de lieux mystérieux et intrigants où des pierres comportant des gravures nous interpellent. Pour la plupart, il s’agit de gravures rupestres faites par des Abénakis ou autres Amérindiens (comme le pétroglyphe de Brompton que l’on peut voir au Musée des Sciences et de la Nature de Sherbrooke), ou les pierres de Ste-Edwidge-de-Clifton auxquelles on attribue une origine naturelle aux symboles… Bref, cela emballe l’imagination et nous laisse perplexe. Et si c’était vrai que des celtes étaient venus chez-nous? Quel scénario quand même!

Sourcee: Paleo.dbvision360.comSocietehistoirecoaticook.cawww.lapresse.ca

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

10 bases militaires abandonnées du Québec, que vous connaissez peut-être sans le savoir!

Source(s) image(s):
Pétroglyphe de Brompton
Pétroglyphe de Brompton avec bison
Peuple celte

Commentaires