La beauté de la chose avec les amis, c’est que nous avons le choix, nous pouvons décider de les voir ou de ne plus jamais les rappeler. On les choisit selon nos valeurs et selon notre degré d’affinité. Par contre, lorsqu’il s’agit des collègues de bureau, c’est le hasard qui décide, et on se fait projeter dans une équipe inconnue sans trop décider de nos collègues et de ceux avec qui on passera 8 heures par jour. Parfois, ça tombe pour le mieux, mais d’autres fois, c’est pour le pire. Voici 7 types de collègues qui se font toujours détester au bureau, et pour cause.

À LIRE AUSSI: Les jobs les plus bizarres au monde que vous ne voudrez jamais faire même pas pour 1 million $

Le téteux de boss

Quand le patron dit une chose, cet employé dit la même chose. Il est toujours à son bureau en train de lui lécher les bottes. Avec les autres collègues, il prend toujours sa part et défend les opinions du patron en ayant exactement les mêmes. C’est un téteux de boss, comme c’était un téteux de profs au primaire et au secondaire.

Taux de détestage : 8/10

Le rapporteur

C’est celui à qui on ne peut rien dire, sans quoi tout le bureau va le savoir dans l’heure qui suit. C’est également celui qui veut savoir tous les potins, parce qu’il n’a tellement pas de vie qu’il se nourrit de la vie des autres et qu’il prend un plaisir malin à tout raconter ce qu’il entend sur l’heure du dîner, dans les toilettes ou à la pause. Les gens ne l’aiment pas beaucoup au travail, et ils se contentent de l’endurer. Lorsqu’il est là, ils doivent soigner ce qu’ils disent et ne pas être aussi transparents qu’ils aimeraient bien l’être.

Taux de détestage : 7/10

Le pas sociable

Il ne vient jamais aux 5 à 7 que organisés avec les autres collègues, il dîne dans son coin et vous avez vraiment l’impression qu’il se fout de tout le monde. Il fait sa petite affaire et même si vous faites votre possible pour l’intégrer à l’équipe, il ne fait pas réellement d’effort pour être gentil et s’intéresser aux autres.

Taux de détestage : 2/10

Le « j’ai toujours raison »

C’est le collègue qui se croit Dieu, et même encore mieux que Dieu. Dans les brainstorm ou les rencontres d’équipes, c’est toujours lui qui apporte les meilleures idées et il ne se gêne pas pour rabaisser les idées des autres, lorsqu’elles sont différentes des siennes. C’est celui qui est illustré sur l’image de présentation d’article! Avec lui, les autres collègues ont fini par baisser les bras et par arrêter de s’obstiner, car de toute façon, ça finit toujours de la même façon.

Taux de détestage : 10/10

Le tellement débordé qu’il n’a jamais de temps pour aider

En fait, ce sont des faux airs, car c’est clair pour tout le monde qu’il ne fait rien sauf être sur Facebook et jouer à ses jeux sur son cellulaire. Mais soudainement, quand c’est le temps de rendre un service, il n’est pas disponible car il a du travail à faire. Il travaille environ 22 heures sur sa semaine de 40 heures et sait très bien que les autres collègues sont débordés et font toujours des grosses semaines chargées. Malgré tout, il ne s’offre jamais pour alléger un peu leurs épaules et il se montre tout sauf serviable. Le pire, c’est que lorsque LUI a un service à demander, il s’attend à ce que les autres lui viennent en aide.

Taux de détestage : 7/10

Le bruyant

Il tape tellement fort sur son clavier qu’on penserait que c’est une blague, et il ne fait vraiment pas attention à son niveau de bruit lorsqu’il parle au téléphone. C’est comme si c’est le seul qui existe dans son environnement de travail, et qu’il se croit tout permis. C’est peut-être ce type de collègue, aussi, qui écoute son poste de radio un peu trop fort à son bureau, et qui fait entendre ses goûts musicaux parfois douteux à tout le monde.

Taux de détestage : 6/10

Le puant

C’est celui qui s’apporte des lunchs avec du poisson 3 fois par semaine et qui le mange directement à son bureau, question que ça sente la merde PARTOUT, pendant environ 3-4 heures. C’est peut-être aussi celui qui pue, tout court. Celui qui oublie de se mettre du déo, qui sue et qui empeste tous ses collègues autour.

Taux de détestage : 5/10

 

Avez-vous un collègue du genre, à votre travail? C’est pratiquement sûr que oui! On en a tous déjà croisé un collègue de chaque type de la liste... Et chaque fois, c’est aussi déplaisant.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Comment impressionner quelqu’un en moins de 30 secondes

Source(s) image(s):
Collègue, via Shutterstock

Commentaires