BORNES ÉLECTRIQUES

Le « deep web », aussi appelé web profond ou web invisible, représente la partie non indexée d’Internet, laquelle est accessible directement en ligne. Pour mieux vous situer, les moteurs de recherche traditionnels comme Google, Bing ou Yahoo donnent accès seulement à la partie indexée du web, qui recense moins de 10 % de l’ensemble des pages web existantes. Oui oui, 10% seulement! Autrement dit, on dénombrait plus d’un trilliard de pages non indexées par les moteurs de recherche. Et comment accéder à ces pages web introuvables par Google? Par le Deep web.

The Onion Router

Pour accéder au web invisible, les internautes doivent télécharger et installer TOR (The Onion Router), un logiciel gratuit qui permet de visiter des sites normalement impossibles à atteindre depuis des navigateurs comme Firefox, Safari ou Chrome. Avec un tel logiciel, les internautes peuvent naviguer sur Internet dans le complet anonymat, puisque leurs informations personnelles sont encryptées et impossibles à retracer.

Développé à la base par l’armée et les gouvernements, le web invisible avait pour but de permettre la transmission de données et une communication en toute confidentialité. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui se sont intéressés au logiciel : TOR a en fait été téléchargé par au-delà de 36 millions d’utilisateurs, et ce, seulement en 2011! Pendant que TOR est un outil intéressant pour la liberté d’expression, il laisse aussi place au « deep web », où plusieurs activités criminelles se déroulent en toute privacité. C’est à croire, en fait, que le deep web a été inventé exactement pour cette raison...

Mais que trouve-t-on sur le deep web?

Les internautes qui visitent les contenus du web profond peuvent s’attendre à trouver quasi n’importe quoi : vidéos pornographiques de toutes sortes, vente d’armes à feu, services d’assassins, ventes d’humains, vente d’organes, ventes de faux documents (passeports, diplômes), etc. Eh oui, vous trouverez le site d’EuroArms, qui vend et livre des armes de toutes sortes sans même demander le permis, vous trouverez le site White Wolves qui vous permettra d’engager un assassin pour tuer n’importe qui, vous pourrez vous rendre sur CounterStar pour vous faire livrer de la fausse monnaie, vous pourrez aussi trouver des détails sur des expériences humaines qui ont été réalisées sur des humains contre leur gré... Bref, vous pourrez trouver tout ce qui est de plus noir et qui fait penser aux pires scénarios de films d’Hollywood. Sauf que ce n’est pas un film : c’est bel et bien réel, et ça fout la chienne!

Évidemment, si on trouve tous ces produits, on peut facilement trouver de la drogue, et c’est en fait le produit le plus vendu sur le deep web. D’ailleurs, un des sites les plus fréquentés pour se procurer des drogues illicites ou des médicaments en ligne se nomme Silk Road. C’est, en réalité, un ebay en soi : héroïne, cocaïne, LSD, crack, opium, amphétamines, crystal meth, cannabis, substances contrôlées, médicaments non approuvés par l’État ... tous ces produits s’échangent sur ce site.

Mais comment est-ce vraiment possible de se procurer de tels objets ou de tels services sans se faire attraper par la police?

Tout est une question de méthode de paiement. Puisque les paiements faits par Paypal ou par carte de crédit sont facilement retraçables, Silk Road, White Wolves, Counter Star et tous ces sites web utilisent les Bitcoins, une monnaie virtuelle légale encryptée, avec laquelle les internautes peuvent faire des achats encore une fois dans le parfait anonymat. Les Bitcoins sont très simples à se procurer puisqu’ils peuvent être affranchis par les banques centrales. Alors qu’ils sont utilisés dans les jeux en ligne et dans divers services, ils facilitent aussi tous les achats sur le marché noir du web profond.

Lorsque les produits ou les services ont été commandés et payés par Bitcoins, les vendeurs envoient aux acheteurs une clé pour encrypter leur adresse postale afin de laisser le moins de traces possibles. Les internautes peuvent ainsi fournir leur propre adresse postale, ou encore une boîte aux lettres ouverte sous un faux nom pour brouiller les pistes. Le vendeur emballe ensuite la commande de manière à ce que le contenu soit presque indétectable. Pour ce qui est des drogues, elles sont emballées et sellées sous vide et ensuite mises dans une enveloppe d’entreprise, dans une enveloppe à bulles ou même dans une carte de vœux! Le facteur dépose ensuite le colis à l’adresse fournie, le tout sous les yeux des autorités policières et des services frontaliers (qui n’ont, évidemment, rien vu de la passe)!

Et le deep web n'est pas près de disparaître...

Il faut comprendre que ces sites web qui sont illégaux se développent constamment et se multiplient sur le deep web. Cette industrie est très difficile, voire impossible à contrôler et à réglementer par les autorités gouvernementales, policières et médicales. Alors pendant que vous lisez cet article, des géants du deep web continuent de vendre et de vendre encore, sans que personne ne le sache.

C’est fou, non? Juste de savoir que trop de personnes ont abusé du deep web, ça fout la chienne. Et ça ne donne vraiment pas envie d’y aller, sincèrement. Bref, si vous avez envie de vous renseigner sur le sujet, tapez "deep web" sur Google, vous verrez à quel point c'est "deep", justement. Ça pourrait facilement passer à Canal D!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Qu’est-ce qui arrive quand vous tapez votre nom dans Google Maps? Vous n’en reviendrez pas!

Source(s) image(s):
Deep web, via Shutterstock

Commentaires