BORNES ÉLECTRIQUES

Dans le registre des fêtes commerciales, la fête des pères fait probablement partie du Top 10. Son origine a pourtant un but bien noble. Voyons donc comment est venue l’idée de la fête des pères et comment on l’a vendue depuis.

À LIRE AUSSI : Il était une fois dans l’Est : le Far West au Québec au XIXe siècle!

La fête de Saint Joseph

Dès le Moyen-Âge, une fête des pères « religieuse » a été instaurée le jour de la fête de la saint Joseph afin de rendre hommage à Joseph, le père putatif (présumé) de Jésus. Cette fête avait lieu le 19 mars de chaque année et comme il s’agit d’une fête catholique, il était d’usage de fêter non seulement les papas, mais aussi les pères spirituels de l’endroit, en l’occurrence le curé du village.

Sorona Smart Dodd

C’est à cette américaine, Sorona Smart Dodd, que l’on doit la fête des pères dans sa forme moderne. Enfant, étant orpheline de mère, elle fut élevée par son père uniquement. Plus tard, en 1909, voulant trouver un moyen  de reconnaître le travail que son père avait fait pour elle, elle se mit à faire des démarches pour instituer une fête officielle des pères. La date de naissance de son père fut proposée (le 19 juin) et en 1923, le président américain Calvin Coolidge décréta que le 19 juin deviendrait une fête officielle. Cette fête se répandit un partout dans le monde par la suite.

Comment on fête les papas?

Il ne fut certainement pas facile d’implanter une fête pour dire aux pères du début du XXe siècle que leurs rejetons les aimaient. Si on se reporte dans les années 10-20, pour un enfant, aller dire «  pôpa, je t’aime » à un père souvent rigide, un homme de peu de mots quand on est cultivateur ou journalier dans une usine de textile, ouf!... Et puis qu’est-ce qu’on donne à un papa pour lui dire qu’on l’aime? Un cendrier en glaise peinturé ou la sempiternelle une cravate? Longtemps ce fut précisément le cas. On avait l’impression que la fête des pères était le prix de consolation des papas pour rééquilibrer les choses vu que les mamans avaient leur fête des mères…

Aujourd’hui, je n’ai plus le sentiment que ce soit ainsi. J’ai bien l’impression que nos enfants nous aiment vraiment. S’ils tiennent à le prouver, il y a une belle liste de cadeaux pas trop quétaines que je peux leur fournir… c’est pas vrai!

Sources : www.wikipedia.orgactualites.sympatico.cawww.atlantico.fr

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Histoire : Même Zeus avait une mère!

Source(s) image(s):
Cravates en cadeau
Fête des pères

Commentaires