Les amateurs de Batman savent qu’il n’y a pas eu juste un Robin. Au fil des ans, le chevalier noir a été accompagné par plusieurs jeunes hommes. Batman - Un deuil dans la famille, une réédition du comics sorti à la fin des années 80, met en scène le deuxième Robin, Jason Todd, et s’attarde plus spécifiquement à ses derniers jours. 

Oui. Vous avez bien lu. Jason Todd meurt dans Un deuil dans la famille. Mais ce n’est un secret pour personne. Déjà, dans la préface, on nous explique le choix des auteurs de l’époque, Jim Starlin et Jim Aparo, de faire mourir le fidèle compagnon de Batman. 

Il faut dire qu’à l’époque, Jason n’était pas très populaire auprès du public et ressemblait trop à Dick Grayson, le premier Robin. Les auteurs ont alors fait quelque chose d’avant-gardiste : demander aux gens de voter. Internet n’existait pas vraiment dans les années 1980, alors, le public devait appeler une ligne téléphonique. Malheureusement pour Robin, les lecteurs avaient décidé qu’il ne survivrait pas. Ça prouve comment il était peu aimé des fans!

Bien sûr, je ne vous révélerai pas comment ni par qui il est tué, car c’est vraiment pour ça qu’on lit cette bande dessinée. Tout ce que je peux vous dire, c’est que Jason croit avoir retrouvé sa mère biologique et qu’il devra parcourir le monde entier pour tenter de la retrouver. L’album ne se déroule pas à Gotham, mais notamment en Éthiopie. 

La deuxième partie de l’album se concentre sur la naissance du troisième Robin, Tim Drake, qui reprend en quelque sorte le flambeau de Jason. C’est fascinant de voir qu’il est tout le contraire de son prédécesseur. Il n’est pas impulsif et est presque déjà aussi intelligent que Batman. Personnellement, je l’ai trouvé beaucoup plus attachant que Jason. 

Vous aurez compris que Un deuil dans la famille est en quelque sorte un album fondateur dans l’histoire du chevalier noir, car il met en scène la fin d’un Robin et la naissance d’un nouveau. Même si plusieurs trouveront que les couleurs ont mal vieilli et que le dessin est un peu démodé, le récit, lui, n’a pas pris une ride. C’est du Batman pur et dur qui devrait ravir les fans. 

Il est notamment très intéressant de voir Batman être affecté par la mort de Robin. Jamais on l’a vu aussi vulnérable et « humain ». On se rend également compte que sans Robin, Batman n’est plus vraiment lui-même. Il ne réfléchit plus avant d’agir et devient presque suicidaire. Le récit nous aide à mieux comprendre la relation presque symbiotique qui unit les deux individus. 

Verdict 

Un deuil dans la famille est un album que tous les fans de Batman, et spécialement de Robin, devraient lire au moins une fois dans leur vie. Il permet de mieux comprendre l’évolution du compagnon le plus fidèle du super-héros de Gotham. 

 

Batman - Un deuil dans la famille

Jim Starlin et Jim Aparo

Urban Comics 

296 pages

Cote : 4 étoiles sur 5 

Source(s) image(s):
Urban Comics

Commentaires