Quand on déroule notre fil d’actualité sur Facebook, on en voit vraiment de toutes les couleurs : des photos de nos chums avec leur blonde, des photos de repas, des photos de voyage, des articles partagés, des photos de gym, tout! Voilà qu’une étude a analysé ces publications et en est venue à des conclusions étonnantes. Finalement, ce que vous publiez sur Facebook en dit long sur vous.

À LIRE AUSSI : 10 signes que vous abusez juste trop de Facebook

Des chercheuses ont essayé de comprendre comment l’estime de soi, le niveau de narcissisme et l’extériorisation d’une personne influent et prédisent ce qu’elle aura tendance à publier sur Facebook. Elles ont aussi voulu savoir le but visé dans les publications. Est-ce pour se valider soi-même auprès des autres? Est-ce pour exprimer un point de vue personnel? Est-ce pour communiquer ou alors est-ce pour partager une information?

Pour réaliser l’étude, les chercheuses ont différencié 6 catégories de sujets que les gens, habituellement, publient sur Facebook : les activités sociales et la vie de tous les jours (les sorties au restaurant ou dans les bars, une anecdote drôle qui s’est passée dans la journée, des photos de leurs chiens ou leurs chats, des événements sportifs, etc); des pensées plus intellectuelles (opinions politiques, science, recherche, etc.); des accomplissements (en lien avec la vie personnelle, les buts, l’école, le travail, etc.); l’exercice et la nutrition; les enfants; les sentiments envers un partenaire amoureux.

Les recherches sont basées sur 555 profils Facebook, dont 59% sont des femmes et 41% des hommes. En fait, ils ont demandé aux participants combien de fois ils ouvraient Facebook environ dans une journée, combien de « j’aime » ils recevaient sur une publication en moyenne et à quelle fréquence ils publiaient sur l’un des 6 sujets présentés ci-haut, directement sur leur profil. Après analyse, plusieurs corrélations se sont dessinées et ils ont réussi à lier certains sujets avec certains traits de personnalité.

Les résultats – ce que vos publications disent sur vous

De façon générale, les types de sujets qui reçoivent le plus de mentions « j’aime » sont en lien avec les activités sociales et la vie de tous les jours, tout comme les sujets en lien avec les accomplissements. Ceux qui reçoivent le moins d’interactions sont les sujets à saveur intellectuelle.

Toujours selon la même étude, les gens qui auraient une estime de soi plus basse seraient plus enclins à publier des trucs en lien avec leur partenaire amoureux. Pourquoi? Car c’est une façon de valoriser leur relation et de la montrer aux yeux de tous.

De l’autre côté, ceux qui présentent un haut taux de narcissisme sont plus enclins à publier des statuts ou des photos sur leurs accomplissements, pour obtenir l’approbation des autres. Ils sont également plus nombreux à publier des choses en lien avec leur diète et leur exercice physique, cette fois non pour avoir l’approbation des autres, mais plutôt pour s’exprimer. En fait, ils cherchent à dire haut et fort l’importance qu’ils donnent à l’apparence physique et à la nutrition, de façon générale.

Aussi, les personnes extroverties sont plus enclines à publier leurs activités sociales et leur vie de tous les jours sur Facebook, pour communiquer et connecter avec les autres.

Même si l’étude est quelque peu limitée car elle se concentre sur les dires de participants (qui ont accepté de répondre aux questions selon leur propre point de vue et leurs propres expériences), cela donne quand même un bon aperçu de l’utilisation qu’on fait des médias sociaux, et ce que cela révèle sur nous.

Ainsi, si on se fie aux résultats de cette étude, avant de publier une photo de votre shake protéiné aux bananes, et de votre face devant le miroir du gym, attention! Vous pourriez être perçu comme quelqu’un de narcissique qui recherche l’approbation des autres.

Source: Elite Daily

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Selon des chercheurs, ceux qui publient des selfies de gym ont des problèmes psychiques

Source(s) image(s):
Selfie, via Shutterstock

Commentaires