Beaucoup de gars aiment boire. Après tout, il peut y avoir plein d’avantages. Ça nous aide à être moins gênés et à avoir plus de fun. Par contre, ce qui est plate quand on abuse de la bouteille, c’est ce qui se produit le lendemain. Oui, on parle bien de cette satanée gueule de bois! Personne n’y échappe ou presque. Voici d’ailleurs 10 types de hangover que vous allez probablement vivre dans votre vie, si vous buvez régulièrement.

À LIRE AUSSI : Les 10 niveaux de ''drunkness'' d'un gars saoul

1- « Je vais bien… ou pas… »

Vous vous levez le matin après une nuit de beuverie et, étonnamment, vous vous sentez en pleine forme! Pas de gueule de bois! Vous vous mettez alors à faire vos activités comme si de rien n’était. Puis, en plein milieu de votre jogging matinal, la gueule de bois vous rattrape avec la force d’un TGV en mouvement. 

2- « Mais comment je me suis rendu là? » 

Vous vous réveillez dans une niche à chien ou encore dans le lit de la mère de votre meilleur ami. Peu importe où vous vous trouvez, vous n’avez aucune idée de la façon dont vous êtes arrivé là. C’est comme si on vous avait kidnappé! 

3- « Il faut que j’aie travaillé… »

Vous aviez peut-être eu bien du fun avec la petite nouvelle du bureau hier pendant le 5 à 7, mais vous vous rendez compte que vous devez quand même aller travailler ce matin. Vous ne pouvez pas « caller malade » parce que vous avez une présentation importante à faire ou parce que vous devez rencontrer votre boss. Bref, votre présence est indispensable. 

Vous prenez un peu d’aspirine et vous partez au travail en priant pour que vos collègues ne remarquent pas que vous avez le même linge sur le dos que la veille et que votre odeur corporelle est semblable à une vieille taverne pourri dans le bas de la ville. 

4- « J’ai tellement faim! »

Vous ne savez pas trop pourquoi, mais vous avez vraiment faim! Vous passez votre journée à cuisiner toutes sortes de choses que vous n’aurez jamais mangées dans une autre circonstance. Miam! De la pizza aux crottes de fromage! 

5- « Mais pourquoi j’ai fait ça? »

Vous avez frappé votre meilleur ami, vous vous êtes retrouvé complètement nu en train de danser sur une table de billard ou vous avez couché avec la fille du bureau réputée pour ses bibittes. Peu importe ce que vous avez fait, vous vous en rappelez et vous avez extrêmement honte. 

6- « Je pense que je vais… beurk… »

Personne ne veut avoir ce type de hangover. C’est probablement le pire. D’abord, vous vous réveillez couvert de vomi dans un lit ou par terre. Mais le « plaisir » ne fait que commencer, car vous passerez votre journée à vomir dans la bolle. 

7- « Oh boy. Chu-tu encore saoul, moé? »

Pas de doute. Vous auriez dû dormir encore une heure ou deux. Vous êtes encore complètement bourré! 

8- « Snif, snif, aidez-moi! »

Pour une raison que vous ignorez (ou pas), vous vous sentez vraiment cheap et seul. Vous avez besoin que quelqu’un vienne vous remonter le moral. Ça peut-être votre meilleur chum, mais s’il a bu comme vous, il risque d’être indisposé. Vous vous retournez alors vers votre maman. C’est à ça que servent les mères, non?

9- « NON! J’ai pas trop bu!!! »

Vous êtes complètement dans le déni. Vos amis ou vos collègues vous reprochent d’avoir abusé de la bouteille, mais votre égo vous empêche de leur donner raison, même si vous savez, au plus profond de vous, que vous avez solidement déconné la veille.

10- « J’ai plein de bleus! »

Vous vous êtes (encore) battu avec le barman ou le gars qui vous a prétendument regardé croche au bar la veille. Peu importe la raison, les quelques verres que vous aviez dans le nez vous faisaient sentir invincible! Malheureusement, ce matin, votre corps vous rappelle, avec vos nombreux bleus, que vous êtes loin d’être Superman…

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

35 trucs que tous les gens «hangover» pensent, le lendemain

Source(s) image(s):
Hangover via Shutterstock.com

Commentaires