Les voitures volantes, tout le monde en a rêvé. On a les vu dans les dessins animés, et on a tous espéré un jour en avoir une pour se défaire des innombrables bouchons de circulation ou les centaines de chantiers qui pullulent sur les routes.

À LIRE AUSSI: 8 voitures qui impressionnent le plus les femmes

Même Henry Ford l’a dit en 1940, « un jour nous aurons les voitures volantes. Je ne sais pas ni ou ni quand, mais je sais qu’elles existeront ». Évidemment, rien à voir avec les soucoupes volantes des Jetsons, mais les modèles offerts ici sont parmi les plus réalistes jamais produits.

Certains n’ont jamais vraiment pu quitter le sol, d’autres sont encore en cours de développement, et certains ont étiré un peu la définition même de la voiture, mais toutes sont le fruit de l’imagination d’ingénieurs persuadés d’avoir trouvé le nouveau moyen de locomotion.

Voici donc donc cinq des voitures volantes développées au fil des ans.

Aeromobil 3.0

Si elle porte le nom de 3.0, c’est qu’elle est la troisième de sa génération. Capable dit-on de voler à 200 km/h et de parcourir quelque 700 kilomètres, l’Aeromobil se distingue avec son moteur Rotax et ses ailes modulables en matériaux composite. Ses vols d’essais n’ont pas encore été concluants cependant.

TerraFugia Transition

Le TerraFugia Transition est probablement le mieux défini des véhicules à deux modes. Ses ailes repliables lui permettent de voler jusqu’à 160 kilomètres à l’heure, mais une fois rangées, le véhicule devient légal pour la route. Il faut cependant compter quelque 279 000$ pour en acheter un.

Moller SkyCar

Ce Moller SkyCar triche un peu sur la notion automobile puisqu’il ne s’agit somme toute que d’un aéronef à décollage vertical. On l’appelait voiture uniquement parce qu’il n’était pas nécessaire d’avoir un brevet de pilote pour s’en servir. Avec une vitesse anticipée de 496 kilomètres à l’heure, le SkyCar n’a jamais vraiment pris son envol.

Pal V-One

Moto ou auto, les spécialistes ne s’entendent toujours pas. En revanche, tout le monde est d’accord pour l’associer davantage à un hélicoptère qu’à un avion. Capable de voler jusqu’à 4000 pieds d’altitude, il offre un décollage vertical dans un court rayon et peut rouler sur la route comme dans le ciel à 180 kilomètres à l’heure.

Aerocar 1954

Précurseur de la tendance, le Aerocar a été créé en 1949 par un ancien militaire. Il avait simplement transformé un avion biplace en lui greffant une automobile. La machine a réalisé quelques vols d’essais, mais malgré une approbation militaire, n’a jamais dépassé le stade des 250 commandes, dont seulement 6 furent réellement construites.

 

Feriez-vous confiance à une voiture volante?

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci

Essai de la gamme Aston Martin sur piste

Source(s) image(s):
Ecoloauto

Commentaires