BORNES ÉLECTRIQUES

Adam Glasser, mieux connu sous le nom de Seymore Butts, est l’un des acteurs et réalisateurs de films pour adultes les plus connus dans le domaine. Il a plus d’une centaine de films à son actif. Sur le site « Men’s Health », Seymore a révélé plusieurs secrets choquant sur cette industrie.

À LIRE AUSSI : 10 secrets étonnants sur l'industrie adulte, révélés par une actrice du domaine!

Les gros engins 

Si vous avez déjà regardé un film pour adultes, vous savez que la plupart des acteurs en ont une grosse. Il semble que ce soit un prérequis. Mais saviez-vous que contrairement aux croyances, les actrices, elles, n’aimaient vraiment pas ça ? 

Plusieurs femmes, pendant le tournage, font même des grimaces de douleur ou empêchent leur partenaire d’aller plus profondément.  

Habituellement, Seymore enlevait au montage ces signes de douleurs, car ça éloignait le spectateur de la « fantaisie ». Il pouvait sinon trop se rendre compte facilement qu’il s’agissait d’acteurs. 

Les trucages 

Non. Un film pour adulte ne se tourne pas en 20 ou 60 minutes. C’est beaucoup, beaucoup plus long! 

En fait, selon Seymore, 95 % des acteurs sont obligés de prendre des médicaments pour avoir une érection pendant tout le tournage. 

Et chaque fois que l’acteur prend une pause pour reprendre son souffle, manger ou encore aller à la toilette, il doit reprendre une autre pilule. 

Beaucoup de gars rêvent d’être un acteur adulte, mais le réalisateur assure que ce n’est pas à long terme la meilleure chose à faire pour votre pénis. Imaginez. Vous avez du sexe 6 ou 7 jours par semaine, et ce, pendant plusieurs heures. Après 60 jours, regardez ce qui arrive à votre pénis. 

Certains acteurs, qui font ça depuis des années, ont le pénis tellement désensibilisé qu’ils sont incapables d’éjaculer quand ils ont du sexe. Ils doivent alors le faire manuellement. Pis encore, quelques-uns deviennent même insensibles aux médicaments pour la dysfonction érectile. Ouch! 

Du sexe anal pas si spontané que ça

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le sexe anal est tout sauf spontané dans le domaine adulte. Les femmes doivent se préparer plusieurs heures d’avance. Certaines, pour éviter de déverser du caca pendant une scène, s’abstiennent de manger pendant 4 à 12 heures avant le tournage. 

En fait, il n’est pas rare pendant le tournage d’entendre l’estomac des femmes se tordre, tellement elles ont faim. Tiens, c’est soudainement moins sexy…

L’argent d’abord

Non. Les actrices adultes ne font pas ça par amour du sexe. Seymore soutient que la plupart d’entre elles font ça pour l’argent. Ensuite, elles font ça pour l’adulation, la liberté et, finalement, le sexe

Il y en a même qui déteste le sexe. Certaines sont hétérosexuelles et vont refuser de tourner avec d’autres filles, alors que d’autres sont lesbiennes et ne veulent surtout pas le faire avec d’autres gars. Plusieurs fois, les actrices sont obligées d’avoir des rapports sexuels avec des gens qu’elles ne trouvent tout simplement pas de leur goût. Ça fait partie du métier, comme on dit! 

Ce qui différencie une bonne actrice adulte d’une mauvaise est sa capacité à « jouer », c’est-à-dire à faire semblant. Et avec la magie du montage, tout le monde n’y voit que du feu!

L’éjaculation féminine 

La plupart du temps, les éjaculations féminines sont arrangées avec le gars des vues. Les actrices font pipi ou encore remplissent leur vagin avec de l’eau grâce à une poire. 

Les ITS…

Le sexe sans préservatif est monnaie courante dans l’industrie adulte, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’ITS. Bien au contraire! D’après Seymore, certains acteurs ont tellement attrapé d’ITS, qu’ils ont développé une tolérance aux médicaments

 

Source : Men’s Health.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

10 faits étonnants mais intéressants sur l’industrie du divertissement adulte

Source(s) image(s):
Film via Shutterstock.com

Commentaires