Ra’s Al Ghul est un personnage important de l’univers de Batman que les non-initiés ont pu découvrir au cinéma dans Le Chevalier noir de Christopher Nolan. Évidemment, avant de faire son apparition au grand écran, ce grand ennemi de Batman a évolué dans les comics. Le méchant a fait sa première apparition en 1971. La Résurrection de Ra’s Al Ghul, un superbe album de plus de 300 pages paru récemment chez Urban Comics (Collection DC Classiques), nous raconte l’ultime combat entre Batman et ce vilain. 

Dans cette bande dessinée, le génie du crime tente de tromper la mort en voulant s’emparer du corps de Damian, son petit-fils et le fils de Batman. Eh oui! Il est tout le contraire du grand-papa modèle. Évidemment, le protecteur de Gotham va tenter de l’empêcher par tous les moyens. Il va notamment demander l’aide des autres Robin : Dick Grayson (devenu depuis le temps Nightwing) et Tim Drake. Et ça ne sera pas un luxe! Ra’s Al Ghul a une armée de ninjas à ses ordres! 

La quête de Batman et ses collègues va les mener aux quatre coins du monde, surtout en Asie. Ils visiteront notamment une région peu connue du Tibet. En fait, il n’y a qu’une infime partie du récit qui se déroule dans la ville du justicier. 

Malgré le fait que l’histoire se passe peu à Gotham, La Résurrection de Ra’s Al Ghul offre des moments très intenses au lecteur. Ra’s Al Ghul  va pousser dans leurs derniers retranchements Batman et ses fidèles alliés. À un certain moment, Robin et Nightwing vont même se battre, ce qui donnera droit à une scène d’une grande intensité physique et intellectuelle. 

C’est cependant le combat final entre Batman et son ennemi de toujours qui est le plus épique de l’album. Encore une fois, le héros de Gotham va faire des pieds et des mains pour ne pas  s’écarter de sa règle #1 (ne pas tuer les criminels, mais plutôt les emprisonner). 

Du côté du dessin, on ne s’écarte pas des derniers albums de super-héros. Le dessin est très accessible grâce à un trait fin et des couleurs vives.

C’est vrai. Les décors ne passeront probablement pas à l’histoire même si on aime le fait que l’action ne se déroule pas dans des environnements urbains. Mais, honnêtement, qui lit un Batman pour admirer les détails d’une ruelle sale? 

À l’inverse, on sent que les dessinateurs ont été très inspirés quand est venu le temps d’illustrer les personnages. Les nombreuses scènes d’action, dans lesquelles on voit Batman et ses amis accomplir toutes sortes de pirouettes, arrivent amplement à pallier les défauts des environnements parfois trop sommaires. 

Verdict 

Si le personnage de Ra’s Al Ghul vous a marqué dans la trilogie de Christopher Nolan, mettez la main sans tarder sur cet album. Vous verrez d’un oeil nouveau ce vilain. Même chose si vous êtes un grand fan de Batman. À lire!

 

La Résurrection de Ra’s Al Ghul

Collectif

312 pages

Urban Comics 

 

Cote : 4,25 étoiles sur 5.

Source(s) image(s):
Prologue

Commentaires