Mindi Jensen est une enseignante au primaire. L’une de ses passions est le culturisme. Elle participe notamment à des compétitions de bikini et publie régulièrement des photos d’elle sur son compte Instagram. Pour éviter d’avoir des problèmes avec son emploi, elle gardait le tout secret. Elle se servait d’un pseudonyme sur internet et n’avait jamais parlé de son passe-temps à ses élèves. Par contre, mercredi dernier, elle a manqué perdre son emploi quand des parents ont découvert des photos « inappropriées » d’elle sur les réseaux sociaux.

À LIRE AUSSI : Voici à quoi ça ressemble quand une fille trop sexy teste les limites de son haut de bikini

Cette mère de quatre enfants a vraiment mal pris son divorce. Elle a perdu beaucoup de poids avant d’atteindre les 100 livres. Là, elle s’est dit qu’il était temps qu’elle se prenne en main. Elle a donc commencé à s’entrainer. 

Elle était fière de mettre des photos d’elle sur son compte Instagram. Malheureusement, elle ne pensait jamais que des parents allaient se plaindre à la direction de son école. C’est pourtant ce qui est arrivé.

Le directeur, après avoir pris la plainte de parents mécontents que leurs enfants puissent voir de telles photos de leur prof, a rencontré l’enseignante pour lui donner un ultimatum. En fait, elle avait trois choix : rendre son compte privé, supprimer photos indésirables ou être congédié. 

Mindi trouvait ça aberrant, car, selon elle, c’était son sport et qu’il n’y avait rien d’excitant là-dedans. Finalement, les médias se sont joints de la partie et la professeure a pu garder son emploi, sans devoir supprimer ou rendre privé son compte. 

Voici les fameuses photos « compromettantes »:

Et quelques autres : 

Que pensez-vous de ces photos? Est-ce qu'une enseignante devrait publier un tel contenu?

 

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci: 

Cette fille a donné un «HAND JOB» à un inconnu dans la rue, alors qu'elle travaillait!

Source(s) image(s):
Instagram

Commentaires