BORNES ÉLECTRIQUES

Malgré un succès commercial, Assassin's Creed Unity ne fut pas un grand jeu de la série. Affligé de bogues et s'étant perdu à travers trop d'éléments qu'on a tenté d'insérer dans la franchise, le jeu d'Ubisoft Montréal en a déçu plus d'un. Cette année, l'opus annuel des aventures des Assassins fut confié à Ubisoft Québec, qui a dû exécuter un mandat assez difficile afin de ne pas couler la série pour de bon. Heureusement, le travail des créateurs québécois a porté fruit !

À LIRE AUSSI: Test du jeu Zombi - Deuxième chance concluante pour Ubisoft ?

 

Les jumeaux Assassins

Assassin's Creed Syndicate, c'est l'histoire des jumeaux-pas-si-identiques Jacob et Evie Frye. Assassins formés par leur père, les jumeaux Frye devront purger la ville de Londres des Templiers. Bien installés dans cette dernière, les Templiers visent désormais à étendre leur pouvoir jusqu'à la plus haute sphère de la société anglaise, menaçant du même coup la sécurité de la reine Victoria.

Disons-le franchement: pour qu'un scénario de la série Assassin's Creed fonctionne, il doit mettre de l'avant des héros charismatiques. Heureusement, c'est ce qu'on retrouve à travers les jumeaux Frye, surtout Jacob qui est un Assassin beaucoup plus drôle et impulsif que sa soeur Evie. Le casting est aussi supporté par la présence de personnages historiques dont on a un peu changé la personnalité afin de les rendre plus attachants. C'est notamment le cas de Charles Dickens, Alexander Graham Bell et Charles Darwin, pour qui vous aurez le plaisir de compléter différentes missions. La palme revient toutefois à l'inspecteur de police Frederick Abberline, que vous verrez pour la première fois sous la forme d'une demoiselle barbue. Très drôle !

 

Londres, immense ville de bandes !

Lorsqu'il a développé Assassin's Creed Syndicate, Ubisoft Québec avait annoncé que la ville de Londres serait gigantesque. Le studio a tenu parole puisque la cité, divisée en plusieurs quartiers, est immense. Au sein de chaque district, vous devrez compléter différentes missions afin d'affaiblir le pouvoir des Templiers. En plus de cibles précises à éliminer, vous devrez notamment détruire des repaires de bandes, mener à bien des quêtes pour des personnages et libérer des enfants forcés de travailler dans des usines. Ces missions sont d'ailleurs venues me chercher puisqu'en entendant les Templiers maltraiter de pauvres gamins, on a simplement envie de les massacrer sans pitié.

La notion de bandes occupe une place importante dans l'expérience d'Assassin's Creed Syndicate. En fait, plutôt que de mettre de l'avant le conflit Assassins et Templiers, on nous propose cette fois d'éliminer la bande criminelle reliée aux Templiers afin d'accentuer la présence de notre propre gang. Dès le début, Jacob et Evie indiqueront qu'ils veulent purger les rues de Londres afin d'y intégrer les membres de leur bande des Crooks. En libérant des quartiers, vous peuplerez davantage les rues de vos membres et diminuerez la présence de la bande des Templiers, voire même de la police qui pourra aussi s'en prendre à vous si elle vous voit commettre un crime. Des améliorations pour votre bande peuvent aussi être débloquées, ce que je vous encourage à faire pour les missions plus difficiles si vous désirez recruter des membres plus efficaces et costauds afin d'affronter les Templiers.

 

Pas très original, mais efficace

Au niveau du style de jeu, Assassin's Creed Syndicate ne se différencie pas tant que cela des autres opus de la franchise. Dites-vous qu'on a simplement remplacé la Rome d'Assassin's Creed II et le Paris d'Assassin's Creed Unity pour le Londres de la deuxième moitié du 19e siècle. Cependant, Ubisoft Québec a fait un bon travail en proposant des rues plus dégarnies ainsi que des décors au sein desquels il est plus facile de se mouvoir. Le développeur a notamment intégré un nouveau grappin extrêmement utile permettant de se hisser très rapidement sur des édifices très haut ou encore de créer des tyroliennes entre deux bâtiments très facilement. C'est un gadget plus que nécessaire qui doit tout simplement faire partie de la franchise à partir d'aujourd'hui.

Ubisoft Québec a également accentué la fluidité des assassinats, du moins à mon avis. En effet, le studio a intégré de nouvelles techniques intéressantes de sorte que lorsque vous utiliserez la furtivité, votre personnage deviendra plus efficace. Il bougera plus vite et plus silencieusement et pourra notamment se cacher derrière un côté de mur. Ubisoft Québec a aussi pris le temps de faire en sorte que lorsqu'on assassine, notre personnage ramène la cible vers lui. C'est un détail qui peut sembler banal, mais qui évite qu'un corps tombe d'une corniche ou encore qu'il soit laissé bêtement dans un couloir. Par contre, l'intelligence artificielle demeure déficiente de sorte que même si des missions sont intéressantes, on peut contourner certaines de leurs règles en exploitant les failles de l'intelligence des ennemis.

Autre différence par rapport aux précédents Assassin's Creed: le système de combat. Plus brutal, ce système permet d'aisément faire face à un groupe d'ennemis. On voit beaucoup de ressemblances avec le système de combat des Batman Arkham, surtout pour les contre-attaques indiquées par un signe visuel. En revanche, la fluidité des affronts de Syndicate n'est pas aussi élevée que ceux des Batman Arkham. Les animations manquent de réalisme à ce niveau de sorte que même s'il est efficace, l'engin de combat laisse parfois croire que ce sont des robots qui en viennent aux coups.

Du reste, même si on vous dit que les jumeaux Frye se différencient par leurs mouvements, ils se contrôlent pas mal de la même façon. C'est vrai que Jacob a plus d'aptitudes liées au combat tandis qu'on peut débloquer des techniques plus furtives pour Evie, mais dans les rues de Londres, vous risquez de jouer de la même façon peu importe lequel des deux vous choisirez. Par contre, il est important d'améliorer les deux Assassins avec l'expérience que vous récolterez puisque vous n'aurez pas toujours le loisir de contrôler lequel des deux vous préférerez. En effet, les jumeaux Frye mèneront parfois leur quête chacun de leur côté, certaines missions étant réservées pour l'un ou l'autre.

 

Visuel réussi, sauf que...

Petit mot au niveau du visuel du jeu. S'il est globalement réussi, certains détails m'ont irrité. Ainsi, les modèles de personnages sont répétitifs et vous remarquerez que leurs faciès manquent de détails. De plus, si vous y jouez en français, le jeu peut être étrange à certains moments. Les bouches des personnages ne suivent pas ce qu'ils disent en français, fort probablement parce que les animations ont été créées pour concorder avec les échanges en anglais.

Par ailleurs, même s'il est tout à fait logique d'entendre les citoyens parler avec leur accent british, c'est assez particulier d'entendre les personnages centraux parler français alors que tout le monde autour d'eux parle anglais. Ce n'est rien de bien méchant, c'est simplement un drôle de contraste !

 

Une panoplie d'activités à accomplir

En terminant, Assassin's Creed Syndicate est un jeu qui risque de vous tenir occupé un bon bout de temps. Même si Ubisoft Québec a resserré l'expérience en évitant des voyages trop longs et inutiles comme dans d'autres Assassin's Creed, vous devrez investir des dizaines d'heures pour espérer le terminer au complet. Le jeu est truffé d'informations historiques très intéressantes, de lieux ayant passé à l'histoire et de missions secondaires. J'ai particulièrement aimé les missions de loyauté offertes, pour la plupart, par des personnages historiques. Vous sombrerez notamment dans l'occulte avec Charles Dickens et devrez sauver la réputation de Charles Darwin. En outre, a loyauté de ces personnages vous permettra d'accéder à certaines armes ainsi qu'à des options de soutien très intéressantes.

Autrement, le jeu offre la possibilité de récolter une panoplie d'objets, dont les fameux bogues Helix, des bouteilles de bière, des fleurs séchées, des illustrations historiques et du matériel de confection. À l'image de Far Cry, c'est en récoltant des matériaux que vous pourrez confectionner des objets ou armes plus efficaces pour votre inventaire. À tout cela, il faut ajouter la présence de quêtes spéciales (dont une qui vous donnera accès à une armure bien spéciale), de combats en arènes et de courses de chevaux. Effectivement, les calèches sont une grande partie d'Assassin's Creed Syndicate de sorte que vous pourrez disputer des courses ou voler des calèches afin de vous promener plus rapidement dans les rues de Londres. Pensez Grand Theft Auto à l'époque industrielle !

Tout cela pour dire qu'Assassin's Creed Syndicate est un jeu bien garni qui vous tiendra occupé pendant un bout de temps. C'est vrai que les quêtes sont répétitives et qu'on refait souvent les mêmes actions, mais tout est efficace et prenant. Depuis Assassin's Creed: Black Flag, c'est le premier jeu de la série qui me donne envie de tout faire afin d'éradiquer la menace des Templiers, surtout en raison du fait qu'on voit constamment notre progression et les récompenses liées aux éléments terminés !

 

Devriez-vous y jouer ?

Assassin's Creed Syndicate n'est pas un jeu très original. En gros, on a repris ce qui a fait le succès de la trilogie entamée par Assassin's Creed II tout en greffant quelques nouvelles quêtes et options. Or, tout est efficace et accrocheur, à commencer par les personnages mis de l'avant. Ubisoft Québec a également fait un travail de maître afin de reproduire une Londres polluée et affligée par le fossé créé entre les classes sociales, probablement à l'image de ce qu'elle était en 1868. Sans créer de surprise, Assassin's Creed Syndicate réussit là où Assassin's Creed Unity a failli et c'est pourquoi il mérite votre attention en cette fin d'année !

 

Ce que vous aimerez:

- La panoplie d'activités à effectuer

- Le style de jeu retournant aux bases de la série

- Le charisme des personnages de l'histoire

Ce que vous n'aimerez pas:

- La répétition des activités et des actions

- Le manque de fluidité des combats

- Un certain manque d'originalité

 

Note: 8,5 sur 10

 

Notre chroniqueur vous livre aussi ses impressions du jeu en vidéo sur sa chaîne Twitch. Allez voir comment il joue et abonnez-vous pour suivre ses aventures dans divers jeux !

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

Test du jeu Assassin's Creed Chronicles China - Assassiner autrement

Source(s) image(s):
Ubisoft
GameRant

Commentaires