BORNES ÉLECTRIQUES

De nos jours, les gens semblent de moins en moins patients et enclins à fournir les efforts nécessaires pour atteindre leurs objectifs. Cela ne pourrait être plus vrai que pour le conditionnement physique, que ce soit pour la perte ou le gain de poids. C’est en grande partie pourquoi il y a eu une augmentation significative de l'utilisation des stéroïdes et d'autres drogues ces dernières années et pourquoi le problème est plus important que jamais. Évidemment, en raison de leurs effets néfastes pour la santé, le gouvernement a dû prendre des mesures restrictives et ce tournant important a eu comme effet d’encourager le développement du secteur des suppléments alimentaires. Malheureusement, bien des gens sont mal informés de la différence entre les deux et rebutent même l’utilisation des suppléments... Voici donc un court article qui je l’espère vous aidera à mieux comprendre la situation.

À LIRE AUSSI : Les anabolisants, un problème plus inquiétant qu’on le pense

Les stéroïdes sont des composés organiques solubles dans les graisses qui sont naturellement produits dans le corps humain. Ceux-ci sont responsables d'un large éventail de fonctions physiologiques telles que la croissance tissulaire, la reproduction, la régénération des tissus et la synthèse des nutriments. Par exemple, la testostérone et l’hormone de croissance, deux des hormones les plus anaboliques, circulent naturellement dans votre corps. La testostérone est un stéroïde ayant des propriétés anabolisantes (croissance musculaire) et androgéniques (propres aux caractéristiques masculines) tandis que l’hormone de croissance stimule l’activation des récepteurs qui signalent la croissance des tissus. Monter vos niveaux de testostérone et d’hormone de croissance peut donc conférer certains avantages tels que l’augmentation de l'énergie, de la libido de la masse musculaire. C’est pourquoi ils sont associés à l’idée de « tricher » et font l’objet de tests antidopage.

Les hormones naturelles sont généralement synthétisées à partir du cholestérol dans les gonades et les glandes surrénales. Ces formes d’hormones sont des lipides et on retrouve même des composés stéroïdiens (stérols) dans certains aliments contenant des gras ou du cholestérol. Les stéroïdes sont généralement classés en trois catégories: les corticostéroïdes, les stéroïdes anabolisants et les stéroïdes sexuels. Leur forme synthétique est évidemment interdite dans le sport de haut niveau à cause de leur potentiel à donner à l'utilisateur un avantage concurrentiel injuste et de leurs effets néfastes sur la santé. Les substances interdites sont clairement citées dans les documents officiels du site de l’agence mondiale anti-dopage. Ils ne sont pas en vente libre et leur possession ou leur vente est passibles de peines criminelles.

Les stéroïdes synthétiques sont surtout connus sous le nom de stéroïdes anabolisants et sont obtenus dans bien des cas illégalement (sans ordonnance médicale). Leur possession de même que leur vente sont donc passibles de peines criminelles. Les anabolisants sont des drogues qui ont pour but d’imiter les effets d’une hormone naturellement sécrétée par le corps et c’est pour cette raison qu’ils ont le potentiel d’avoir autant de répercussions car elles viennent perturber le système normal de production hormonale. Ils sont très convoités car ils augmentent entre autre la synthèse des protéines et par conséquent la croissance tissulaire (anabolisme) des tissus musculaires.

Les anabolisants sont donc couramment utilisés pour encourager le développement de la masse musculaire et augmenter les performances sportives. Les stéroïdes peuvent être administrés de plusieurs façons (injection, voie orale, gel, etc). Bien que les stéroïdes artificiels ont certains usages médicaux, comme pour traiter l'infertilité ou un déséquilibre hormonal pathologique,  l'utilisation intuitive et prolongée de stéroïdes entraîne toujours une quantité variable d’effets indésirables. Ces dommages peuvent apparaître à court terme (ex : réactions cutanées) ou à long terme (ex : dommages hépatiques) mais la plupart se cumuleront sournoisement au fil du temps pour ne montrer des signes significatifs que beaucoup plus tard. Ceux-ci peuvent aller de dommages parfois irréversibles au foie ou aux reins à l'hypertension artérielle, la calvitie ou l'insuffisance cardiaque. Ils peuvent aussi causer des effets psychiatriques tels que des troubles de l'humeur, de l'agressivité et des signes de dépression. Comme leur but est de remplacer la production naturelle du corps il ne faut pas se surprendre de symptômes directement liés à l’hormone en question comme l’atrophie testiculaire et la perte de libido. Bref, l’utilisation d’hormones synthétique pour améliorer la performance comporte des risques graves pour la santé et n’est pas à prendre à la légère.

Les suppléments alimentaires quant à eux sont des ingrédients naturels qui peuvent avoir certains effets sur le corps mais qui sont considérés et règlementés comme des aliments. Aussi connus sous les noms de complément alimentaire ou de suppléments nutritionnels, ces derniers sont développés dans le but de fournir des nutriments spécifiques ayant des propriétés particulières. Certains sont utilisés pour combler des carences comme les vitamines, les minéraux, les fibres ou les gras essentiels. D’autres ont pour but d’améliorer la performance comme la créatine ou les acides aminés. Dans certains pays, ceux-ci sont classés dans la catégorie des aliments tandis que dans d'autres ils sont reconnus comme de véritables produits de santé (médicaments). En fait, le supplément alimentaire est en quelque sorte à mi-chemin entre l’aliment et le médicament. La caractéristique particulière du supplément est qu’il a beaucoup moins d’effet qu’un médicament et qu’il a par conséquent peu ou pas d’effets secondaires considérés comme dangereux pour la santé. Les suppléments n’ont rien de « magique » et leurs effets ne se comparent pas du tout à ceux des stéroïdes synthétiques. C’est pour cela que vous êtes tout à fait en droit (pour ne pas dire que vous devriez carrément) de vous méfiez lorsque vous voyez une personne réaliser des gains incroyables en un temps record et qu’elle donne tout le crédit à un supposé supplément « miracle » dont personne n’a encore entendu parler.

On pourrait dire que l’objectif d’un supplément alimentaire, si on le compare à une drogue, d’améliorer la performance ou les fonctions du corps est similaire sauf qu’un supplément en vente libre présente beaucoup moins de risques pour la santé. En comparaison avec la testostérone synthétique qui remplace la production naturelle du corps, un supplément ayant comme but de « booster » la testostérone sera en fait une combinaison d’ingrédients (souvent des extraits de plantes) susceptibles de stimuler la production naturelle du corps. Par conséquent elle aura surtout un effet chez la personne présentant une faible production. Vous comprendrez donc qu’un jeune en-dessous de 25 ans aurait peu d’avantage à en retirer…

Certains suppléments sont utilisés pour améliorer le gain ou la perte de poids tandis que d’autres le sont pour améliorer la performance. Les suppléments les plus populaires sont des suppléments de protéines, d’acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA), de glutamine, des produits substituts de repas, de la créatine et des formules visant la perte de poids (stimulation du métabolisme). Il s’agit souvent d’un nutriment contenu dans un aliment ou une plante qui a été étudié pour ses propriétés particulières sur l’organisme. L’avantage d’un supplément c’est qu’au lieu d’avoir à manger une quantité ridicule d’un aliment afin de pouvoir bénéficier des effets du nutriment qu’il contient, la personne peut tout simplement ingérer le composé spécifiquement extrait ou isolé. Par ailleurs, il est important de noter qu’un supplément devrait être utilisé dans le but de bonifier un régime alimentaire équilibré et non de le remplacer. C’est pour cette raison qu’on appelle ça un « supplément ».

Si cela peut aussi vous rassurer, au Canada la règlementation est tellement sévère (beaucoup plus qu’aux États-Unis) que si vous avez acheté votre produit sur les tablettes d’un commerce au pays, c’est un bon gage de sécurité et de qualité. Si le produit lui-même a été fabriqué au Canada, c’est encore plus sûr car pour pouvoir produire et vendre un produit d’ici le manufacturier doit obtenir un NPN (numéro de produit naturel) et fournir non seulement la liste précise des ingrédients (avec leurs concentrations) mais aussi une documentation scientifique soutenant les propos rattachés aux pouvoirs des ingrédients utilisés. Les dosages doivent aussi respecter ceux imposés par Santé Canada et la qualité est souvent de grade pharmaceutique. Vous serez peut-être même surpris d’apprendre que le Canada est le deuxième pays le plus contrôlé (tout juste derrière la Suisse) et que beaucoup de suppléments de haute qualité sont fabriqués ici-même au Québec! Il est vrai que des traces de stéroïdes ou d’autres anabolisants ont déjà été trouvées dans certains suppléments alimentaires par le passé mais ces suppléments venaient de pays avec une réglementation très faible. Avec les années la recherche sur les suppléments alimentaires s’est largement développée et certains suppléments, comme la créatine, ont même fait l’objet de près de 50 000 études scientifiques (et non, il n’y a pas d’erreur dans le nombre de zéros, vous avez bien lu cinquante mille)! Pour vous donner une idée du faible danger qu’ont les suppléments alimentaires de mettre vie en danger, sachez que vous avez 5 fois plus de chances de mourir d’une cause reliée à une médication prescrite par un médecin que de mourir d’un accident de la route et qu’aux États-Unis seulement, le nombre de morts liées à un médicament sans ordonnance, comme l’aspirine, est estimé à plus de  40 000 par année! Et les suppléments dans tout cela? Et bien sachez que jusqu’à maintenant, aucune mort (et oui, zéro) n’a été directement liée à la prise d’un supplément alimentaire légal. Est-ce assez pour vous rassurer?!

L’ignorance conduit souvent à la méfiance et c’est tout naturel... c’est pourquoi il faut s’informer judicieusement avant de porter un jugement. Malheureusement, les suppléments alimentaires font la majorité du temps l’objet d’une peur fondée davantage sur le manque d’information que d’un jugement éclairé.

 

À quoi peut-on reconnaître un bon supplément alimentaire? Premièrement les compagnies de haute qualité ne misent pas sur des étiquettes flamboyantes ni sur des noms de produits cherchant à attirer l’attention. Au contraire le design des contenants est souvent épuré et les quantités ainsi que les noms complets de chaque ingrédient s’y retrouvent. Dites-vous aussi que moins il y a d’ingrédients et plus les concentrations seront fortes et efficaces donc méfiez-vous des formules qui contiennent plus de 5 ingrédients. Un faible prix de vente, en comparaison à un produit similaire, est aussi souvent un indice de piètre qualité de fabrication (la compagnie a coupé quelque part dans le processus pour pouvoir vendre à moindre prix). Bref, avant d'acheter un supplément alimentaire, renseignez-vous convenablement et demandez conseil à un professionnel qui s'y connaît...

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Comment savoir qu’une vedette se drogue?

Source(s) image(s):
Man

Commentaires