Bach, de son vrai nom Estelle Bachelard, est très populaire sur les réseaux sociaux, grâce à sa page Facebook Bach Illustrations. En 2014, elle sortait une première bande dessinée en solo, C’est pas facile d’être une fille, qui a connu un très bon succès. À la demande générale, Bach vient tout juste de publier le second tome de ses aventures, toujours chez Mécanique générale. 

Dans ce deuxième opus, il est question de mariage. Estelle compte, en effet, se marier en février. Cependant, elle doit d’abord tout organiser. Et la tâche s’annonce colossale! Juste choisir la bonne robe de mariée semble être impossible. Heureusement, elle peut compter sur son amoureux, sa mère et sa meilleure amie (même si cette dernière vit une peine d’amour). 

Même si l’album s’adresse d’abord et avant tout à un lectorat féminin, je crois que les hommes qui sont passés par là vont reconnaitre leur amoureuse ou, à tout le moins, se rappeler de bons et de moins bons souvenirs.

Comme toujours, l’album est rempli d’humour et de gags. Bien que s’étant inspirée de sa vie privée pour rédiger le scénario, Bach n’a aucun problème à rire d’elle ou de sa vie de couple. Certaines blagues m’ont fait éclater de rire, comme celle où son chat vomit. Je ne vous en dis pas plus, mais c’est savoureux! 

En même temps, Bach n’hésite pas à se confier. Elle parle de ses craintes et elle se remet plus d’une fois en question, surtout qu’elle semble être la seule de ses amies à se marier. De l’autre côté, elle ne veut pas nous « vendre » l’idée que tous les couples devraient se marier en 2015 ni idéaliser son histoire. Elle n'a aucun mal à nous présenter les deux côtés de la médaille, notamment avec sa meilleure amie nouvellement célibataire qui peut maintenant faire tout ce qu’elle veut. Parce que c’est aussi ça le mariage, « sacrifier » une part de sa liberté. 

Le dessin, de son côté, mise surtout sur les personnages. Même s’il est en couleur, le décor n’est souvent représenté que par quelques traits. Puisqu’ils sont en noir et blanc, les protagonistes se détachent aisément, à cause justement du contraste créé par cet effet. Dans l’ensemble, l’aspect graphique de ce deuxième chapitre est réussi. 

Verdict 

Au final, je pense que les fans de Bach seront ravis avec ce second tome. On retrouve toujours cette légère dose d’autodérision qui plait tant. Bach ne se prend jamais au sérieux et n’a aucun problème à rire de ses déboires et c’est justement ça qui fait qu’on aime autant ses oeuvres!

C’est sûr que le deuxième tome de C’est pas facile d’être une fille plaira surtout aux femmes. Sinon, si vous êtes un homme et que vous voulez savoir par quoi vous allez passer lorsque vous déciderez de vous marier avec votre conjointe, cet album peut vous en donner un bel aperçu!

 

C’est pas facile d’être une fille, Tome 2 - Tout va bien aller

Estelle Bachelard

152 pages

Mécanique générale 

 

Cote : 3,75 étoiles sur 5.

Source(s) image(s):
Mécanique générale

Commentaires