BORNES ÉLECTRIQUES

Contrairement à ce que sa couverture laisse croire, le premier tome d’EARTH 2, la nouvelle série de James Robinson et Nicola Scott, ne met pas en scène les héros les plus populaires de DC Comics, à savoir Batman, Wonder Woman et Superman. En fait, l’aventure se déroule sur une Terre parallèle où la plupart des super-héros connus sont morts en tentant de repousser les forces d’Apokolips. Heureusement, leur sacrifice n’a pas été vain, car les humains ont fini par gagner la guerre. Mais la paix est très fragile.

Alors, qui sont les héros de EARTH 2? Ce sont majoritairement de nouvellse têtes ou, si vous préférez, des versions alternatives des super-héros tel Green Lantern, Atom et Flash. Le fait d’avoir choisi un univers parallèle offre beaucoup de flexibilité à James Robinson qui est libre de faire à peu près n’importe quoi. Pour le lecteur, ça ajoute un élément d’imprévisibilité totale, car le scénariste a le pouvoir de faire pratiquement tout ce qu’il veut avec ses personnages. 

J’ai trouvé ce premier tome très rafraichissant et, en même temps, très moderne. Même s’il se déroule dans une autre dimension, le récit est loin d’être décalé. Le meilleur exemple est sans aucun doute l’homosexualité de Green Lantern. Dès les premières pages, le personnage tout de vert vêtu n’a pas peur d’affirmer qu’il aime un autre homme.

Personnellement, je suis content de voir que le monde des super-héros se modernise peu à peu. Il reste encore beaucoup de travail à faire, mais cette décision scénaristique montre qu’on est dans la bonne voie. En tout cas, j’espère dans le futur voir des super-héros encore plus représentatifs de notre société moderne.

Sinon, l’histoire en tant que telle est très prenante. Comme dans la plupart des oeuvres similaires, elle est riche en rebondissements, mais étant donné que le scénariste n’a pas les mains liés (contrairement à un comics traditionnel se déroulant sur Terre), il arrive plus d’une fois à nous étonner. 

Le dessin, pour sa part, ne causera peut-être pas une révolution dans le monde du roman graphique. En même temps, il est très agréable à regarder. Le trait est précis et les couleurs sont vives. J’ai bien aimé voir le nouveau look des super-héros. Certains costumes valent le détour. 

De plus, la plupart des combats sont magnifiquement mis en scène. Nicola Scott n’a aucun problème à faire ressortir leur côté épique. On a parfois l’impression de se retrouver au beau milieu des affrontements, tant ces derniers ont l’air crédibles. 

Verdict 

Mettre en scène un univers inédit avec de nouveaux personnages est loin d’être aisé. Par contre, je crois que James Robinson et Nicola Scott y sont arrivés haut la main! En tout cas, ils nous ont fait oublier sans problème les ténors de DC Comics, comme le Chevalier noir, et ça, ce n’était pas donné à tout le monde. Chapeau! 

 

EARTH 2, tome 1 - Rassemblement

James Robinson et Nicola Scott 

232 pages

Urban Comics 

 

Cote : 4,5 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Prologue

Commentaires