BORNES ÉLECTRIQUES

La finale du 22e tome de Walking Dead n’augurait rien de bon pour la communauté de Rick. Un nouvel ennemi menaçait la paix fragile qu’avait instaurée l’ancien policier. Cependant, on en savait encore bien peu sur ces morts-vivants qui savaient parler ou plutôt, murmurer. Murmures, le 23e chapitre, révèle enfin aux lecteurs qui est cette nouvelle menace. Et ce n’est pas du tout ce à quoi nous nous attendions! Elle pourrait tout simplement réduire à néant les derniers survivants! 

Bien sûr, la plus grande révélation de Murmures c’est justement de savoir qui sont ces affreuses créatures et ce qu’elles veulent vraiment. Évidemment, je ne vous gâcherai pas la surprise ici, mais disons simplement que Robert Kirkman s’est vraiment creusé la tête, et ce, dans le bon sens! Ces nouveaux méchants nous donnent la chair de poule! 

Carl, le fils de Rick est, comme le laisse présager la couverture, au centre du récit. Depuis qu’il fait partie de l’aventure, le jeune homme en a vu de toutes les couleurs. À preuve, l’une de ses orbites a été transformée en cratère. Malgré cela, il semble garder le moral et va même peut-être trouver l’amour…

Ce chapitre possède encore un rythme plutôt lent. Quelques humains vont perdre la vie - c’est de cette façon que la série a bâti sa réputation, après tout -, mais aucun personnage important. En fait, Murmures apparait comme l’un des tomes les plus intimistes de la saga. Carl va longtemps dialoguer, presque en tête à tête, avec un nouveau personnage féminin. 

Depuis le combat avec Negan, il faut dire que Walking Dead a sensiblement changé de visage. Le scénariste a fait un grand travail d’élagage dans ces personnages. Il y en avait énormément et on pouvait rapidement devenir mélangé, surtout quand on connaissait peu la série. 

Dans cet opus, il y en a 5 ou 6 qui sont vraiment importants au lieu du double ou du triple auparavant. Évidemment, ça faisait peur aux fans de la première heure et Murmures était, en quelque sorte, le test ultime, après la fracture du 22e épisode. Force est d’admettre que malgré cette diminution drastique des protagonistes, la licence n’a pas perdu en complexité. Bien au contraire! Les auteurs ont plus de temps pour approfondir leurs personnages. Carl en est la preuve vivante! 

Verdict 

Je n’ai que des bons mots pour Murmures! Un tome toute en subtilité et en finesse qui ne renie toutefois pas les bases qui ont fait le succès de Walking Dead : la peur omniprésente, les rebondissements imprévisibles et des ennemis toujours plus terrifiants. 

Et si jamais vous avez envie de connaitre cette série, vous n’êtes pas forcément obligé de commencer par le 1er tome. Il vous est possible de débuter par le 22e. Je vous invite à lire ma critique pour vous en faire une meilleure idée.

 

Walking Dead, tome 23 - Murmures 

Robert Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano 

144 pages 

Delcourt 

 

Cote : 4,25 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Hachette Canada

Commentaires