BORNES ÉLECTRIQUES

Avant Survitaminées, le 10e tome de Les Sisters, la série de William et Cazenove chez Bamboo Édition, je n’avais jamais eu la chance de lire un album de cette série. C’est vrai qu’elle s’adresse d’abord et avant tout à un jeune lectorat, majoritairement féminin. En revanche, depuis que je suis l’heureux papa d’une petite fille, ce genre de lecture m’intéresse de plus en plus. Je me dis que dans quelques années, c’est le type d’oeuvre que ma fille va lire. Alors, je prends de l’avance et je me renseigne! 

Tout comme dans Les Nombrils (sauf pour le dernier tome), l’histoire de Les Sisters n’est pas continue. Chaque planche présente un gag précis qui n’a pas de lien avec le suivant. Par contre, contrairement à des séries humoristiques comme Game Over, il y a quand même une certaine continuité dans les gags. 

Dans cet épisode, Wendy et sa jeune soeur Marine comptent s’inscrire à la Portnawak Run, une espèce de course boot camp qui a lieu dans un bois. Mais avant de pouvoir y participer, elles vont devoir s’entrainer très dur! 

Il va s’en suivre toutes sortes de gags dans lesquels Marine va faire des mauvais coups à l’ainée (et vice-versa). Ces derniers sont légers et n’ont rien de vulgaire : pas de blagues de caca, de sang ou encore de mauvais mots.

Si vous (ou l’enfant à qui vous allez offrir l’album) avez eu des frères et des soeurs, vous allez vous reconnaitre probablement dans beaucoup de ces blagues. Elles tournent surtout autour de la relation amour-haine que l’on a avec les différents membres de notre famille. 

Les adultes trouveront quelques farces assez « faciles », mais je crois que les enfants passeront un très bon moment. Personnellement, je ne verrais aucun problème à remettre un album comme celui-ci à ma fille quand elle sera au primaire. 

D’ailleurs, le dessin a quelque chose de très attirant. Très coloré (comme la plupart des albums jeunesse), il offre néanmoins un niveau de détails impressionnant pour ce type d'oeuvre. Certains décors sont même plus définis que plusieurs albums « adultes ». William est conscient que les jeunes lecteurs ont les mêmes standards de qualité dans les illustrations que les plus grands. 

Verdict 

Si vous voulez initier, pour le temps des fêtes, une enfant à la lecture de bandes dessinées, je pense qu’un album comme Survitaminées fera parfaitement l’affaire. Il est joli, drôle et met en scène des personnages dans lesquels elle pourra aisément se reconnaitre. Étant donné que l’histoire se déroule sur une planche à la fois, elle aura le loisir d’arrêter sa lecture là où elle le désire. Et, en plus, il ne faut pas avoir lu les autres albums pour bien comprendre l’histoire. 

 

Les Sisters, tome 10 - Survitaminées 

William et Cazenove

48 pages

Bamboo Édition

 

Cote : 3,75 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Hachette Canada

Commentaires