BORNES ÉLECTRIQUES

Alors que le nazisme se déploie en Europe et que l’on sent la guerre à l’horizon, Adolf Hitler s’intéresse à l’Île d’Anticosti et prévoit en faire l’acquisition au nom du IIIe Reich. Pourquoi cet intérêt pour cette île de l’estuaire du St-Laurent? Qu’auraient été les impacts d’une telle vente sur la suite des choses? C’est ce que nous tenterons ici de comprendre.

À LIRE AUSSI : Quiz des pays : quelques faits étonnants en rafale

 

L’Île d’Anticosti

Cette immense île boisée, située en face d’Hâvre-St-Pierre sur la Côte-Nord, fut exploitée de façon plus sérieuse à la fin du XIXe siècle. C’est un Français, le riche chocolatier Henri Menier, qui en fit l’acquisition en 1895 pour $125 000,00 pour en faire une réserve de chasse et pêche personnelle. C’est lui qui implanta 220 cerfs de Virginie (l’île n’en comptait aucun avant sa venue) qui deviendront une des richesses de l’île, l’autre étant le bois. Malheureusement, suite à la crise financière de 1929, l’île est vendue à la Consolidated Paper Corporation Ltd en 1931, mais aucun des projets ne déboucheront sur la rentabilité. L’île fut de nouveau mise en vente…

 

Hitler s’intéresse à l’Île d’Antcosti

En 1937, l’île fut à nouveau mise en vente et on visait à ce moment des intérêts canadiens, américains, britanniques, français et belges. Mais à l’été de 1937, une offre totalement inattendue se présenta : elle venait de l’Allemagne nazie! Dès l’automne, une équipe de treize Allemands se sont rendus sur l’île pour y évaluer la richesse en bois qu’on y trouvait car c’était la raison officielle pour l’Allemagne de s’en porter acquéreur. On voulait du bois d’œuvre et de la pulpe de bois pour le papier, on ne savait pas encore qu’il y avait du pétrole. Sauf que les membres de cette équipe étaient des officiers de la marine et de l’armée allemande, spécialisés en fortification notamment. Avant même que cette information soit connue, des opposants au projet se manifestaient pour empêcher Hitler de venir commercer au Canada.  

Équipe d'évaluation allemande à l'Île d'Anticosti

 

Échapper belle

Malgré que le premier ministre canadien (et grand admirateur d’Adolf Hitler) MacKenzie King et le président de la Consolidated Paper, M. Belnap, furent en accord avec cette vente aux Allemands de l’Île d’Anticosti, le dérapage vers la guerre en Europe mit un terme à ce projet de vente. Même les lettres du futur célèbre Maréchal Hermann Göring, qui voulait rassurer MacKenzie King en l’assurant qu’il n’était pas question de se servir de l’île dans un but militaire, n’y firent rien. Les attaques de centaines de sous-marins allemands dans le Golfe du St-Laurent à partir de 1942 donnèrent raison à ceux qui se sont méfiés des beaux parleurs nazis. Imaginez si une base de sous-marins allemands avait pu s’établir en plein estuaire du St-Laurent!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Le Canada a-t-il vraiment été attaqué par l’Allemagne nazie et le Japon?

Liens :

www.journal.forces.gc.ca

quebec.huffingtonpost.ca

www.republiclibre.org

 

Source(s) image(s):
Hitler
Équipe allemande île d'Anticosti
Hitler

Commentaires