On a beau dire qu'on n'est pas au bout de nos surprises dans nos découvertes archéologiques, mais cette nouvelle annoncée à la fin de 2015 a de quoi nous époustoufler: les Romains seraient venus en Nouvelle-Écosse... il y a près de 1500 ans! Voyez les découvertes qui ont menées à cette affirmation.

À LIRE AUSSI: Les mystérieux pétroglyphes celtes, retrouvés dans les Cantons de l'Est

 

Une épée romaine à Oak Island

Il y a quelques années déjà, un pêcheur néo-écossais et son fils auraient trouvé sur ou près de l'île Oak (les versions divergent) une épée de bronze. Ce n'est que tout récemment qu'ils auraient remis dans les mains du chercheur américain Jovan Hutton Pulitzer. Après analyse, ce dernier a avancé en décembre dernier que l'épée serait d'origine romaine. Cette nouvelle a créé tout un choc, mais certains remettent en doute celle-ci.

 

Autres trouvailles

L’équipe de Pulitzer poussa ses recherches un peu plus loin ses recherches et elle affirme avoir trouvé une épave de vaisseau romain au large de l’île Oak. Puis, sur l’île même, on y aurait trouvé près de talus ayant possiblement servis de positions défensives aux « Romains », des pièces de monnaies romaines de cette époque et des morceaux de boucliers. Ces autres trouvailles auraient permis de confirmer la période probable de cette visite en Amérique des Romains, pourtant peu reconnus pour leur talent pour la navigation.

Autre curiosité que Pulitzer utilise pour pousser sa théorie, c’est un pétroglyphe amérindien Micmac qui, si on le regarde bien, peut effectivement représenter une rangée de légionnaires, pilum (la lance des Romains) à l’épaule. Cependant, ça ne constitue pas une preuve scientifique. Mais tout de même, la possibilité de plus en plus réelle que les Romains soient venus en Amérique 1000 ans avant Christophe Colomb en Amérique centrale et les Basques dans le St-Laurent, ou bien 500 ans avant les Vikings au Canada ne laissent personne indifférents.

 

Réécrire l’Histoire

Chaque jour nous amène de nouvelles découvertes historiques et ce n’est certainement pas fini; les grandes Pyramides en Égypte sont sous la loupe, sans compter les milliers de sites archéologiques partout ailleurs dans le monde. Ne soyons donc pas étonnés de devoir un jour réécrire nos manuels scolaires d’histoire au fil des découvertes futures. Que découvrira-t-on en 2016? Ben hâte de le savoir!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

9 cités disparues qui cachent de vrais trésors

Liens :

www.journaldemontreal.com

www.directmatin.fr

Source(s) image(s):
Épée romaine de Oak Island
Oak Island

Commentaires