BORNES ÉLECTRIQUES

Toute bonne chose à une fin! Avec « La voie du sabre », Serge Le Tendre (scénario) et Olivier TaDuc (dessin) concluent majestueusement leur trilogie « Griffe Blanche ». Au menu de ce troisième tome : du courage, de l’honneur et de l’héroïsme.

Nous y sommes enfin! Le combat tant attendu entre les hordes du tyran Suo-le-Rouge et la coalition menée par Dame Shatira est sur le point d'avoir lieu. Des deux camps, un seul va en sortir vainqueur. Griffe Blanche, la dame de compagnie de Dame Shatira, va se faire confier une mission capitale (et qualifié de suicidaire) : éliminer Suo-le-Rouge. Mais pour accomplir sa mission, elle devra d’abord affronter un vieil ami…

Bien qu’étant le chapitre le plus épique de cette série, La voie du sabre est également le plus personnel. Le récit nous propose de nombreux retours en arrière dans lesquels on suit l’héroïne, dix ans plus tôt, alors qu’elle était l’élève de Maitre Fun. Ces flashbacks nous montrent la redoutable guerrière sous un regard nouveau. Elle nous apparait soudainement plus fragile et « humaine ». 

Sans être totalement prévisible, la finale ne nous surprend pas vraiment. On n’aurait pas pu en imaginer une autre. En même temps, elle ne m’a pas trop déçu, car elle demeure logique et cohérente. C’est comme si le scénariste nous avait préparés pour celle-ci depuis la première planche du premier tome. Ma seule déception, c’est que ce soit déjà terminé! 

Globalement, le scénario va à l’essentiel. Il n’y a pas de scène inutile ou de coupure. C’est d’ailleurs pour cette raison que l'album se lit tellement bien. On tourne les pages naturellement, sans tenter de comprendre tel ou tel élément de l’histoire. Je lis beaucoup de bandes dessinées par semaine et même si ça faisait un bout que je n’avais pas touché aux premier et deuxième tomes, je savais exactement où j’étais. C’était comme monter sur sa bicyclette, la première fois au printemps, après plusieurs mois d’arrêt. Ça revient naturellement!

Olivier TaDuc continue à nous en mettre plein la vue avec ses illustrations qui semblent tout droit être sorties d’un livre d’histoire de l’art chinois ou japonais. Ce qui est fascinant, cependant, c’est que même si elles ont des racines profondes, il leur a ajouté, à chacune d’elles, une petite touche de modernité. Avec son crayon, il semble faire le lien entre le passé et le présent. 

Sa maitrise des ombres et de la lumière est d’ailleurs particulièrement intéressante. Les nombreuses scènes de foule qui parsèment l’album sont un vrai régal pour les yeux. Bref, cette trilogie n’aurait pas eu meilleure allure avec un autre dessinateur!

Verdict

Des combats grandioses, une finale enlevante, une héroïne attachante qui ne cesse de nous surprendre : voici ce qu’offre La voie du sabre, une bande dessinée qui se lit à la vitesse de l’éclair! 

 

Griffe Blanche, tome 3 - La voie du sabre 

Serge Le Tendre (scénario) et Olivier TaDuc (dessin)

48 pages

Dargaud

 

Cote : 4 étoiles sur 5. 

Source(s) image(s):
Prologue

Commentaires