« The Activity », la nouvelle série de Nathan Edmondson et Mitch Gerads nous propose de suivre le quotidien d’agents membres de l’Intelligence Secret Support Activity, une unité de l’armée américaine ultra-secrète qui effectue des missions clandestines. Le deuxième tome vient tout juste de sortir.

Nous suivons toujours les mêmes membres que dans le premier opus. L’action se focalise toutefois plus sur le sergent Leslie Ryan, la recrue de l’équipe. Nathan Edmondson semble d’ailleurs avoir écouté les critiques, car cette suite a un volet « personnel » beaucoup plus prononcé que le premier volume.

On en apprend enfin un peu plus sur les personnages (vie privée, motivation, passé, etc.). Personnellement, je pense que ce changement de ton était nécessaire, surtout en début de série. J’avais, dans le premier opus, beaucoup de difficulté à m’attacher aux personnages, car ils me semblaient trop synthétiques. Heureusement, ce n’est presque plus le cas ici!

Chacun semble doté d’une vraie personnalité, ce qui apporte une profondeur qu’on ne trouvait pas dans le premier acte. On n’a pas l’impression de suivre une bande de soldats sans émotion qui effectue sans jamais poser de questions toutes les missions que leurs supérieurs leur donnent. Même s’ils sont des professionnels, les agents se remettent parfois en question et sont confrontés à des choix éthiques (par exemple, sauver des innocents condamnés à une mort certaine ou respecter la mission à la lettre).

Sinon, le scénario est toujours basé de la même façon : une succession de missions ayant entre elles plus ou moins de liens. Les missions sont bien mises en scène, mais j’avoue que c’est surtout ce qui se passe en arrière qui m’a plu. Le scénariste a saupoudré son roman graphique d’éléments tirés tout droit d’un thriller. L’agence semble, en effet, avoir une taupe dans ses rangs et tout le monde devient suspect.

Au crayon, il n’y a pas grand-chose de nouveau à dire depuis la parution du premier The Activity. Mitch Gerads est un dessinateur polyvalent qui n’a aucune difficulté à mettre en image une fusillade dans une forêt africaine ou encore une poursuite la suite dans une capitale de l’Europe de l’Est.

Verdict

J’ai été agréablement surpris par ce second tome de The Activity qui m’est apparu comme beaucoup plus humain et profond que le premier. Espérons juste que les auteurs continuent dans cette voie dans le prochain!

 

The Activity, tome 2
Nathan Edmondson et Mitch Gerads
160 pages
Urban Comics

Cote : 3,75 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Prologue

Commentaires