BORNES ÉLECTRIQUES

Chaque fille a des seins différents. Certaines ont une poitrine bien ferme, alors que d’autres ont une poitrine qui pendouille. Bien sûr, l’âge est un facteur important, mais comment expliqué que certaines femmes dans la vingtaine ou la trentaine ou des seins « flasques »? Voici enfin la réponse de la science!

À LIRE AUSSI : Petits ou gros seins? Voici ce que les hommes préfèrent, selon une étude!

Selon la croyance populaire, les seins finiraient par « tomber » à cause de la gravité. Malheureusement, ce n’est pas la raison principale. Non. La raison principale serait beaucoup plus surprenante. 

Une étude de l’Université de Franche-Comté à Besançon en France est arrivée à la conclusion que c’était les soutiens-gorges qui étaient le principal responsable. Le professeur Jean-Denis Rouillon, qui a participé à l’étude, affirme que du point de vue médical, physiologique et anatomique, les seins ne reçoivent aucun bénéfice à ignorer la gravité. En fait, ça aurait même l’effet contraire. 

Le scientifique, en étudiant les seins de femmes de 18 à 35 ans, pendant une période de 15 ans, a trouvé que les femmes qui ne portaient jamais de soutien-gorge avaient les mamelons 7 millimètres plus hauts par rapport à leurs épaules que les femmes portant régulièrement des soutiens-gorges. En d'autres mots, ils pendaient moins.

En fait, les soutiens-gorges rendraient les ligaments de Cooper paresseux. C’est eux qui ont comme « mission » de garder les seins fermes. En n’étant jamais sollicités, ils perdent de leur « rigidité », ce qui finit par causer un affaissement des seins. 

Alors, est-ce que la solution serait d’interdire les soutiens-gorges? Pas nécessairement. Depuis la parution de cette étude, en 2013, beaucoup de gens l’ont remise en question, car elle ne prenait pas en considération les différences entre les différentes populations. 

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

EXCLUSIF: Les 10 prénoms féminins les plus « sexy » version Québec !

Source(s) image(s):
Seins via Shutterstock.com

Commentaires