BORNES ÉLECTRIQUES

J’essayais tellement fort d’être forte. Forte pour tout le monde (mon école, mon travail, mes amis et ma famille), mais aussi forte pour moi, car je me voilais la face. J’ai enchainé les fréquentations pour me faire oublier ma tristesse. Pour t’oublier, toi, mon réel premier amour. Au fond de moi, j’avais l’impression que je ne serais plus jamais «normale» à nouveau. Pourtant, des milliers d’heures et des semaines plus tard, j’ai retrouvé le sourire. Cette fois-ci, un «vrai» sourire…

À LIRE AUSSI : Je ne suis peut-être pas la blonde parfaite, mais j’essaie très fort d'être la meilleure pour toi.

 

Pour une raison étrange, je ne voulais pas mettre fin à notre relation. Je me voilais la face sur nos problèmes de couple et notre compatibilité amoureuse. Lorsque tu m’as annoncé que tu me quittais, je ne comprenais pas ce que j’avais fait de mal et je me sentais complètement perdue. Je me souviens d’avoir éclaté en sanglots tout en essayant de comprendre ce qui se passait. Sincèrement, ce vendredi d'avril 2012, je me sentais mourir de l’intérieur lorsque tu as refermé la porte de notre appartement…

 

Puis, on s’est revu. Nous avons beaucoup ri et avons parlé de tout et de rien, comme nous avions l’habitude de le faire. Tu m’as parlé de ta fréquentation de l’époque, avec qui tu es toujours en couple aujourd’hui et moi je te parlais de mes folles aventures. Étonnamment, c’est quand j’ai commencé à te revoir et à te reparler que j’ai amorcé ma guérison. Je comprenais que je n’étais plus ta blonde, mais que je ne perdais pas mon meilleur ami du jour au lendemain pour autant… j’ai pu tranquillement commencer mon deuil, et ce, même si on se voyait sur une base régulière. J’avais l’impression de retrouver mes repères peu à peu lorsque tu étais près de moi. Le simple fait de savoir que je pouvais t’appeler en cas de besoin m’a permis de guérir. Je t’en remercie d’ailleurs. :) 

 

Même si aujourd’hui, je suis passée à autre chose, je ne t’oublierai jamais. Je me souviendrai toujours de toutes les belles choses que nous avons vécues ensemble, de nos premières fois et de nos fous rires. Tu m’as beaucoup appris et je t’en remercie. Dans quelques mois, ça fera 3 ans que nous ne serons plus ensemble. Je devrais fêter ça, car ça signifie aussi la naissance de la nouvelle «moi». :)

 

Près de 3 ans plus tard, je réalise que tu «mourais» de l’intérieur un peu plus chaque jour avec moi. Tu n’étais plus heureux dans notre couple et moi non plus d’ailleurs. Pour une raison étrange, j’attendais. J’attendais peut-être un miracle qui ferait renaitre notre couple... je me suis déjà dit que j’aurais aimé avoir tes couilles. J’aurais aimé partir la première pour éviter toute cette peine… aujourd’hui je comprends ta décision d’être partie. On a essayé pendant 4 ans, mais ça n’a pas marché et c’est beaucoup mieux comme ça. 

 

J’ai compris que tu ne reviendrais pas avec moi après 2 jours, mais je suis redevenue «moi-même» après plus d’un mois et demi. Ce que j’essaie de vous dire, c’est qu’une rupture, ça fait mal ! En fait, c’est dégueulasse à quel point ça peut être ravageur. On se sent abandonné, trahi et seul… mais je vous le dis, vous irez mieux. Garder espoir, car vous direz «je t’aime» à nouveau. 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

33 choses que tu réalises quand tu trouves LA bonne personne

Source(s) image(s):
Instagram

Commentaires