Parmi les spécimens qui peuplent nos centres de conditionnement physique, on entend souvent du Douche Bag, mais on parle peu d’une autre bête qui ne passe pas inaperçu et que j’ai décidé de baptiser le Gymja, ou si vous préférez le ninja de gym.

À LIRE AUSSI : 10 choses que vous devez arrêter de faire tout de suite si vous vous entraînez

Contrairement au vrai ninja qui tente de passer maître dans l’art d’être invisible, le Gymja aime et souhaite qu’on le remarque. On le repère facilement car il est habité par une confiance inébranlable et n’a surtout pas peur du ridicule. L’objectif du Gymja est donc plutôt d’en mettre plein la vue!

D’une part il entend évidemment, par l’intermédiaire de ses simagrées, faire comprendre aux mâles autour de lui qu’ils n’ont pas intérêt à lui chercher des ennuis car il est convaincu d’être une machine de guerre sans égal! D’autre part il espère du même coup impressionner la gente féminine par ses prouesses athlétiques… Comme le Douche Bag qui croit que les gens autour de lui l’adulent lorsqu’ils le voient parader en camisole, le Gymja est persuadé qu’il suscite l’admiration des pauvres démunis qui ne possèdent pas ses superbes habiletés.

Obsédé par son désir de devenir une véritable arme fatale il répète aléatoirement des mouvements de combat entre ses séries. Vous ne l’avez probablement pas remarqué mais n’ayez crainte il s’est assuré que vous l’ayez aperçu. D’un regard furtif et bien aiguisé que l’œil non averti ne distingue même pas le Gymja repère les gens autour. Localiser ses proies du coin de l’œil fait en effet partie de son entraînement.

Il aspire à ce qu’on lui confère son statut de guerrier et pour faire ses preuves, il n’hésite pas à exécuter ses mouvements à la vitesse de l’éclair! Si vous êtes chanceux vous aurez peut-être même droit aux expirations saccadées et autres manifestations sonores en prime!

Lorsqu’il croise ses semblables, le Gymja n’hésite pas à feinter une esquive ou un coup de poing en guise de salutation. Cette manœuvre lui permet à la fois de tester les réflexes de ses pairs et de montrer à quel point il a passé du temps à aiguiser les siens.

Le Gymja trouve toujours des façons extravagantes de s’entraîner et s’étire de toutes les façons imaginables. Il prend d’ailleurs grand plaisir à s’agiter dans les airs ou à adopter des positions de torsion démontrant toute l’étendue de sa souplesse hors pair.

Parfois ce n’est pas un jeune mais plutôt un homme d’âge mûr qui est convaincu qu’il a quelque part du sang de Chuck Norris qui coule dans ses veines et qui croit que c’est en s’agrippant une patte, en se balançant une jambe ou en « s’écartillant » sur ce qu’on peut trouver de plus haut qu’on se met en forme. Il prendra également bien soin de donner quelques petits coups une fois bien étiré pour être sûr que ça sera payant!

Le Gymja est dans son petit monde et ne se rend ainsi pas compte qu’il est dangereux pour lui-même ou  qu’il a l’air ridicule. Il ne se rend pas compte non plus qu’il dérange et qu’il peut même parfois être dangereux pour les gens autour de lui lorsqu’il se fait aller les pieds, qu’il répète un kata les yeux mis clos ou qu’il exécute soudainement un extrait de combat virtuel contre un adversaire imaginaire.

Attention il ne faut pas confondre le Gymja avec le vrai guerrier qui n’est pas venu au gymnase pour « donner un show » mais bien pour s’entraîner. Tout comme le vrai culturiste qui est venu pour faire ses devoirs, celui-ci est venu pour travailler et fera tout pour éviter d’être dérangé. Il s’entraîne aussi intelligemment et sépare judicieusement son entraînement en salle de musculation de celui spécifique aux techniques de combat.

Heureusement, la majorité du temps le Gymja est inoffensif et ne fait que transformer nos pupilles en gigantesques points d’interrogation. Mais de grâce, si vous connaissez ou croyez côtoyer un Gymja, faites-lui une fleur en lui faisant comprendre poliment qu’il y a des moments et des endroits spécialement réservés et aménagés pour cela au lieu de le complimenter naïvement en pensant bien faire.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Code de conduite en salle de musculation

Source(s) image(s):
Ninja. Robber hiding behind a empty white sign with space for text. Isolated on white background
Full length portrait of a sports man boxing isolated on a white background

Commentaires