Ceux qui pensaient que le monde allait en s’améliorant avec la fin du XXe siècle ont vite déchanté avec le 11 septembre 2001. Une terreur incroyable s’est installé depuis dans les grands pays « civilisés » et afin de se prémunir des ennemis invisibles se sont remis de plus bel à la torture des suspects pour les faire avouer. La CIA ne cédait en rien à la Chine ou tout autre état totalitaire de ce côté. Voici donc dix moyens de torture utilisés à notre époque récente un peu partout dans le monde. On plonge en plein Moyen-Âge! Le contenu de cet article peut choquer…

À LIRE AUSSI : Les 20 armées les plus puissantes du monde

10 moyens de tortures d’aujourd’hui

1) Les coups violents (avec ou sans objets) : pour obtenir des aveux, la base en torture c’est de frapper simplement la victime à coups de poing, de pied, de genoux ou avec un accessoire (n’importe quoi).

 

2) Brûlage : si les coups ne font pas, un fer chauffé à blanc déclenche de terribles douleurs en plus de l’odeur. Pour les femmes, on y va souvent plus mollo en la brûlant simplement avec des cigarettes un peu partout…

 

3) L’électrocution : cette technique existe bien sûr depuis l’invention de l’électricité. Avec le temps elle s’est raffinée et souvent on enverra des décharges électriques dans les parties de la victime.

 

4) Tortures sexuelles : les parties intimes demeurent un endroit des plus sensibles et qui marquent l’effroi lorsque malmenées par des coups ou de chocs électriques. Une matraque ou un bâton servait aussi à violer (homme ou femme) la victime.

 

5) Nudité forcée : le fait de déshabiller de force la victime dont les mains et pieds sont liés et les yeux bandés font craquer les victimes. On peut également faire circuler un chien qui aboie devant les prisonniers nus dans cette situation et ça les rend littéralement fou.

Un prisonnier en "nudité forcée dans une prison de l'armée américaine

6) La noyade simulée : il suffit de coucher la victime sur le dos, la poitrine légèrement plus haute que la tête, et de mettre un linge sur le visage et d’y verser de l’eau. L’air ne passant plus au travers du linge, la victime a l’impression de se noyer. On la ranime et on recommence!

 

7) Bain glacée : encore une fois, l’eau sert ici d’instrument de torture. Les tortionnaires plonge la victime dans l’eau glacée et la laisse assez longtemps jusqu’à l’évanouissement ou presque. On va l’interroger ensuite puis on recommence le lendemain jusqu’aux aveux.

 

8) La privation de sommeil : ça consiste, comme son nom l’indique, à empêcher la victime de dormir afin de la rendre confuse et délirante. On la contraint à rester réveiller soi par des moyens instrumentaux (efforts physiques, garde à vue, violence) ou par des moyens pharmacologiques (médicaments stimulants). La privation de sommeil a des impacts physiologiques et psychologiques graves sur la victime.

 

9) Le gavage aux excréments: cette méthode est des plus dégradante et consiste, on s’en doute bien, à gaver de force un individu d’excréments humains et d’urine. Déjà d’une insoutenable réalité, la victime de cette torture, même lorsque libérée, se tournera vers le suicide tant le souvenir et la honte sont grands.

 

10) L’introduction rectale : cette pratique tout-à-fait abjecte consiste à entrer la nourriture de la victime par l’anus grâce à un tuyau. On broie le repas normal en bouillie et on l’introduit de force afin de la maintenir en vie contre son gré.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Horreur au Cirque! Une dompteuse embrochée par son éléphant à Rock Forest!

Liens :

www.leparisien.fr

www.slate.fr

www.tuxboard.com

campsd_extermination-en-chine.20minutes-blog.fr

 

Source(s) image(s):
privation de sommeil
noyade simulée
nuditée forcée

Commentaires