Cette semaine, le site Internet « Vice » a révélé l’existence d’une page secrète d’un groupe sur Facebook où les internautes, originaires du Mexique, échangent des biens et des services contre du sexe. En d’autres mots, les membres de cette page sont adeptes du « paiement en nature ».

À LIRE AUSSI : 10 signes que vous abusez juste trop de Facebook

Vice raconte l’histoire d’une de ces membres : Alejandra (nom fictif). Cette femme de 26 ans n’est pas une travailleuse du sexe et n’a jamais été payée pour offrir des faveurs sexuelles à des inconnus. Malgré ça, elle utilise régulièrement cette page Facebook, notamment pour payer son Internet. 

La femme, qui travaille, affirme que son salaire l’empêche de se procurer des choses qu’elle veut vraiment comme une table à café en marbre, des bouteilles de whisky, une laveuse ou encore une connexion wi-fi. 

Elle avoue aussi qu’à la base, elle aime le sexe… à condition de coucher avec des gars qui lui plaisent! 

Récemment, elle a couché avec un gars pendant 30 minutes. En échange, il lui a permis de pirater le wi-fi de son voisin. Elle considère avoir fait un bon deal.

Aujourd’hui, son petit appartement est rempli de choses qu’elle a eues en échange de services sexuels. 

Alejandra est toutefois loin d’être la seule qui s’adonne à ce genre d’activité. 

Pour gens sérieux seulement

C’est un dénommé Alex (nom fictif) qui a eu l'idée, il y a quelques années, de créer une page proposant aux internautes d’échanger du sexe contre toutes sortes de choses. La description de sa page est même très claire : les gens qui veulent payer en argent contre du sexe seront automatiquement bannis. 

« Nous sommes des gens gentils et respectueux. Ça revient à chacun des membres de décider si l’entente qu’ils ont avec une autre personne est honnête ou pas et s’il va l’accepter. (…) Les gens de moins de 18 ans ne sont pas admis. Si vous trouvez un membre qui n’est pas sérieux ou qui ne paie pas, n’hésitez pas à le rapporter. »

L’article de Vice souligne que la plupart des gens au Mexique qui échangent du sexe contre des services sexuels sont dans des situations vulnérables.  

Que pensez-vous de ce genre d'initiative? 

 

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Voici pourquoi vous devriez être ami (ou pas) avec votre patron sur Facebook

Source(s) image(s):
Vice

Commentaires