BORNES ÉLECTRIQUES

Izabella Zaydenberg, une blogueuse pour le populaire site « Elite Daily » a dernièrement mené une petite expérience. Elle a passé une journée complète sans mettre de soutien-gorge. Elle a raconté son histoire dans un récent billet.

À LIRE AUSSI : Ce gars a la plus belle job au monde: coach pour des femmes qui font de la trampoline «topless»

D’abord, pour les besoins de la cause, vous devez savoir qu’elle porte du 34DD. Comme elle le dit elle-même, c’est la moyenne nationale. Ses seins ne sont donc ni trop petits ni trop gros. 

Aussi, pendant sa journée sans soutien-gorge, elle portait un chandail blanc un peu transparent qui montrait clairement qu’elle n’avait rien en dessous. Elle avait aussi mis par-dessus une veste avec une fermeture éclair. Le tissu de sa veste était assez épais pour camoufler ses mamelons. 

 

Au travail

Ainsi, au travail, personne n’a remarqué qu’elle avait laissé chez elle son soutien-gorge. En arrivant chez sa mère, elle a enlevé sa veste. Mais elle n’avait pas pensé que son chandail blanc ne laissait aucune place à l’interprétation. Sa mère a tout de suite remarqué et lui a demandé si elle avait été au travail habillée comme ça avant d’ajouter : « Tes seins sont partout ».

 

Au gym

Izabella avoue n’être resté que deux minutes au gym. Sur le tapis roulant, ses seins allaient dans tous les sens, mais ce n’était pas sexy comme dans les films. Ça faisait penser à « des chiots qui luttait dans un réservoir ». 

Elle se sentait très mal à l’aise, surtout qu’un gars bizarre, sur le tapis roulant juste à côté d’elle, n’arrêtait pas de la dévisager. 

 

À sa date

Après le gym, elle avait rendez-vous avec un gars dans un bar. Le plus drôle, c’est qu’elle a été obligée de lui dire qu’elle ne portait rien en dessous de son chandail, car il n’avait rien remarqué. 

Il lui a alors dit que ses seins avaient l’air identiques et qu’ils étaient toujours aussi hot. Ça semble lui avoir fait plaisir.

 

Au festival

La fin de semaine suivante, elle est allée dans un festival, sans soutien-gorge. Une fois de plus, personne n’a remarqué. À un moment donné, elle se sentait tellement en confiance qu’elle a eu envie d’y aller topless. « C’était libérateur », a-t-elle affirmé.

 

Source : Elite Daily

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

Comment reconnaitre qu’elle a de faux seins?

Source(s) image(s):
Braless via Shutterstock.com

Commentaires