La Québec possède une gastronomie typique qui lui vient de son histoire et de ce que lui fournit son terroir. Voici le top 10 des plats les plus typiques du Québec qui font la renommée d’ici, ou du moins suscite la curiosité de nos visiteurs venus d’ailleurs. Voyons si vous les connaissez tous et si vous êtes d’accord avec notre choix.

À LIRE AUSSI : Les 10 moyens de torture les plus répréhensibles et cruels encore utilisés aujourd’hui.

1) Le pâté chinois : Nous ne sommes pas sûr de son origine, mais certains prétendent que ce seraient les Chinois employés lors de la construction du chemin de fer pancanadien du Canadien Pacifique dans les années 1880 qui, souvent nourris de bœuf, de patates et de maïs (bouffe bon marché), auraient inventé cette recette. Le secret : empiler steak-blé d’Inde-patate toujours dans cette ordre!

2) La tourtière : bien qu’il en existe plusieurs recettes, celle du lac St-Jean, aussi appelée Cipâte ou Cipaille), est des plus originale avec ses viandes sauvages et domestiques. On en mange surtout au Temps des Fêtes.

3) Le jambon au sirop d’érable : bien sûr le jambon n’a pas été inventé au Québec, mais le classique du jambon au sirop d’érable égaye nos repas de cabane à sucre ou à Pâques pour le plus grand plaisir de tous.

4) Les fèves au lard : ce met typique des Voyageurs, des camps de bûcherons et des coureurs des bois  continue de nous sustenter à la cabane à sucre ou avec un déjeuner copieux. Y,a rien comme une bonne « plottée de bines » pour partir sa journée!

5) La soupe aux pois : autre met très ancien dans notre alimentation nationale, la soupe aux pois aurait été inventée par Samuel de Champlain et ses hommes qui voulaient une nourriture soutenante et qui se conservait longtemps. Composée principalement de pois secs et de lard salé, cette soupe nous identifie si bien que les Anglais nous ont longtemps appelé les « pea soup »…

6) Le ragoût de pattes de cochon : tout comme la tourtière, on retrouve le ragoût de pattes de cochon surtout lors du Réveillon de Noël et dans le Temps des Fêtes en général. On y retrouve la viande des pattes de porc et des boulettes de viande dans une sauce relevée à la cannelle et au clou de girofle.

7) Les pets de sœur : d’origine québécoise et acadienne, ce dessert est un des plus faciles à faire et sert à utiliser les restants de pâte à tarte pour ne pas la gaspiller. Il suffit de rouler de la cassonade sur un restant de pâte légèrement beurré que l’on roule, coupe en rondelle et fait cuire. Tellement facile à faire, un vrai pet! Ce serait probablement l’origine du nom…

8) Le pouding chômeur : ce dessert chéri des québécois vient de la Dépression ou Grande Crise de 1929 où les chômeurs étaient légions et sans le sou. Un dessert économique ne requérant que de la farine, du lait, du beurre et de la cassonade (alors moins chère que le sucre blanc), ce dernier devint rapidement très populaire et le reste encore aujourd’hui à la maison comme au restaurant.

Le pouding-chômeur

10) Les grands-pères dans le sirop d’érable : un des mets les plus typiques du Québec en raison de titre de plus grand producteur au monde de sirop d’érable, les grands-pères dans le sirop d’érable est le dessert emblématique du Québec. À faire découvrir aux touristes étrangers et aux immigrants qui seront conquis!

11) La poutine : peu importe la ville qui l’a inventé (Drummondville, Sherbrooke, Victo, etc.), la poutine est le met passe-partout des festivals, tournois de hockey ou de balle-molle, après-party ou toutes autres situations festives. Ce produit vedette québécois s’exporte tranquillement ailleurs, mais le problème c’est qu’on trouve difficilement du bon fromage en crotte qui fait couic-couic en Colombie-Britannique ou en Floride!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Les 20 armées les plus puissantes du monde

Liens :

www.authentikcanada.com

fr.wikipedia.org

selection.readersdigest.ca

Source(s) image(s):
Pouding-chômeur
Poutine
Pâté chinois

Commentaires