J’ai vraiment essayé. Oui, j’ai essayé d’écrire cet article plusieurs fois parce qu’on m’a souvent demandé comment j’allais. J’ai tenté de m’asseoir pour écrire sur ma situation actuelle, celle que je n’ai pas choisie. Je me m’étais de la pression pour exprimer mes sentiments, ceux que j’aimais mieux garder dans l’ombre. Je n’arrivais tout simplement pas à comprendre ni à savoir comment je me sentais et par-dessus tout, j’étais incapable de coucher des mots sur mon ordi.

À LIRE AUSSI : Quand aimer quelqu’un plus que tout n’est pourtant pas assez pour continuer

 

Ça fait maintenant pratiquement 1 mois que l’on n'est plus ensemble et j’ai toujours du mal à mettre des mots sur mon nouveau statut. Je pourrais résumer le tout par de l’amour, de la tristesse, de l’angoisse, de la colère et tout ça nageant dans une immense mer d’espoir. L’espoir que tout s’arrange et qu’un jour, on se retrouve heureux et prêt à changer ensemble notre dynamique de couple qui était autrefois de la grosse marde.

 

Depuis ma rupture, on m’a vraiment souvent demandé comment j’allais et si je voulais me confier. C’est très gentil de la part des gens d’offrir leur aide, mais une partie de moi n'est pas prête à s'ouvrir et ne souhaite pas encore verbaliser ma situation. Je répondais donc toujours que j’allais bien, j’évitais la question ou je disais simplement que je ne voulais pas en parler… chaque personne vit des choses «uniques» et réagit aussi de manière différente à une situation x. Pour ma part, parce que je n’ai pas eu le temps de penser, j'ai encore du mal à accepter et à comprendre à 100% ma rupture. Je dirais aussique le plus difficile est que l'on s'aime tous les 2 encore beaucoup. 

 

En réalité, ma situation est plutôt de la marde en ce moment. Je vis encore avec lui, je dors même encore dans le même lit que lui (j’attends mon lit qui est trop lent à arriver à mon goût). Je me cherche un logement pour ENFIN avoir mon espace et par-dessus tout ça, je ne suis jamais seule. Quand finalement j’arrive à avoir un peu de temps pour moi, seule, je pleure ma vie sans pouvoir arrêter, j'ai dû mal à respirer et je suis hantée par un tourbillon d'émotions.

 

Bien qu'il soit mon ex et qu'il m'a fait pleurer plus que je ne le voudrais, je l'aime encore, et ce, même si c'est difficile à accepter pour moi. Je devrais le détester, lui en vouloir, mais ce n'est pas du tout le cas. Je m'efforce au contraire de le comprendre et de respecter ses choix, même s'ils ne me conviennent pas en ce moment. Je réalise tranquillement que je dois faire mon chemin et oublier le «nous» pour me concentrer sur le «moi». Je l’aimerai toujours à ma façon, mais je dois accepter que ce ne soit peut-être pas de la même manière qu’avant. 

 

Malgré tout ça, je dirais que la relation avec mon ex est encore plus forte qu'avant, car on communique. En fait, on se parle même plus et mieux qu'avant. Je suis là pour lui et il est là pour moi. J'essaie vraiment de l'aider à grandir, tout en ne m'oubliant pas, comme j'avais l'habitude le faire avant. Dans le passé, j'ai souvent eu l'habitude de le laisser briller et moi, je restais dans l'ombre. Je m'améliore à petits pas pour me faire passer en premier. Je vous souhaite sincèrement de pouvoir avoir quelqu'un sur qui compter dans des moments difficiles, car moi, de l'avoir encore près de moi, ça m'aide à grandir, même s'il est l'homme à qui j'ai dit «je t'aime» très souvent.

 

Si vous vivez une situation un peu comme la mienne, je vous dirais que le plus important est la communication. C’est assez ironique dit comme ça parce que parfois on ne veut plus entendre parler de notre ex. Pourtant, je dirais que de parler fait une grande différence et aide à dissiper les sentiments négatifs que l’on a à l’égard de la personne que l’on a déjà aimée. <3 

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

C’est officiel... je suis célibataire et ça «suck» !

Source(s) image(s):
Swing woman, via Shutterstock

Commentaires