BORNES ÉLECTRIQUES

Gemma Laird était une jeune enseignante promise à un bel avenir. Quand elle avait passé son entrevue, dans une école primaire du nord-est de l’Angleterre, elle avait parlé de son passé de mannequin chez Lexi Fashions et ça n’avait pas empêché son employeur de l’engagé. Cependant, il n’avait pas vu les photos en question au moment de l’embauche. Puis, un jour, le directeur de l’école visitait les pages Instagram et Facebook de la femme de 21 ans et a été choqué quand il a découvert les photos en lingerie de Gemma.

À LIRE AUSSI : Quand le directeur a découvert le «sideline» de cette prof «sexy», il l’a renvoyé sur-le-champ

Il l’a alors rencontré pour lui dire qu’elle était renvoyée. Il lui aurait dit qu’il ne souhaitait pas que des photos en petite tenue de l’une de leurs enseignantes portent atteinte à la réputation de l’école. Il lui aurait aussi avoué qu’il avait peur que les parents et la communauté perdre respect envers leur école s’il découvrait que Gemma était un mannequin. Enfin, il ne voulait pas que des enfants de six ans pensent qu’il est acceptable d’être un mannequin. Après cette rencontre, la jeune femme avoue avoir eu l’impression d’être traitée comme un prostitué. 

Cette histoire a suscité beaucoup de réactions sur Internet, surtout que la jeune femme était connue pour être « naturelle avec les enfants » et ne faisait que recevoir du feedback positif des autres au travail. Certains trouvaient que ces photos n’étaient pas inappropriées (elle aurait très bien pu publier des photos d’elle en bikini à la plage ou pendant un voyage), alors que d’autres pensaient que l’école avait bien fait de la renvoyer, car ça aurait choqué les élèves, les parents et la population. 

Et vous? Vous êtes dans quel camp?

 

Source : Metro.co.uk

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

10 profs « sexy » qui ont été inculpées pour avoir eu des relations sexuelles avec leurs élèves

Source(s) image(s):
Break

Commentaires