Depuis que le tout premier épisode a été présenté à Z, je regarde religieusement « Arrow ». La série n’est pas parfaite, mais j’aime suivre les aventures du justicier. Tous les amateurs de comics savent que la série télé est inspirée du monde de la bande dessinée américaine. Chose assez rare, DC Comics propose, depuis peu, la situation inverse : une série de romans graphiques tirés du petit écran. Cette nouvelle série se nomme tout simplement « Arrow ». Je viens de lire le deuxième tome.

Je pense qu'Arrow s’adresse d’abord et avant tout aux fans de la série télé éponyme. Si vous avez vu tous les épisodes de la première saison (le volume 2, comme le volume 1, se concentre sur la première saison), vous serez heureux de retrouver Oliver Queen, John Diggle, Thea, le lieutenant Lance et Felicity Smoak. 

Les dessinateurs ont d’ailleurs fait un travail remarquable de reconstitution. Même si chacun a son propre style, on reconnait immédiatement tous les protagonistes. 

En même temps, si le nom d’Arrow ne vous dit rien et que vous avez envie de découvrir en cases et en bulles ce super-héros, je vous suggère de vous tourner vers d’autres comics. Urban Comics en a édité quelques-uns en français

Je dis ça parce que cet opus s’appuie vraiment solidement sur la série télé. Chaque chapitre se base sur un épisode précis et nous propose de découvrir des éléments qui n’ont pas été montrés à la télévision. Ça fait un peu penser aux scènes supprimées que l’on retrouve sur certains Blu-ray de films. 

Par exemple, dans l’un des chapitres, on apprend comment Slade Wilson et son collègue sont arrivés sur l’île. Dans un autre chapitre, on nous montre le passé de Roy Harper. 

Sans être indispensables à la série télé, ces chapitres nous permettent de voir cette dernière d’un oeil nouveau.

Graphiquement, le traitement est plus violent et sexy que la série télé qui fait parfois un peu trop dans la dentelle. La violence semble plus graphique et les scènes de luxure un peu plus explicites (on ne nous montre jamais de nudité, par contre). 

D’ailleurs, c’est le dessin qui occupe la place la plus importante dans ce second volume. Les dialogues sont réduits au minimum et les scénaristes préfèrent souvent enchainer les scènes d’action. 

Verdict

Ce deuxième volume d'Arrow plaira probablement aux amateurs de la série télé du même nom qui souhaitent découvrir des secrets concernant leurs personnages favoris. Ceux qui ne connaissent pas l’archer vert auront toutefois intérêt à se tourner vers une autre série de comics mettant en vedette Oliver Queen, car ils risquent d'être un peu dépaysés. 

 

Arrow - Volume 2 

Collectif 

224 pages

Urban Comics

 

Cote : 3,25 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Prologue

Commentaires