Vous pensez que les travailleuses du sexe ont toujours des rapports sexuels avec leurs clients? Détrompez-vous, car certaines font des choses bien plus étranges! Sur Reddit, plusieurs travailleuses du sexe actuelles ou passées ont indiqué les choses les plus bizarres qu’elles avaient faites pour des clients.

À LIRE AUSSI : Cette travailleuse du sexe de 23 ans vous dit qu’elle est la taille idéale d’un pénis

 

Il voulait que je passe l’aspirateur alors que j’étais sur webcam. En lingerie, mais pas nue ou en train de faire quelque chose de sexuel.

 

Ce type avait un fétiche de sirène, donc il voulait que je me débatte sur le plancher comme un poisson qui ne pouvait pas respirer, afin qu'il puisse «me sauver.» Dans son jeu de rôle fantastique, il m'ammenait dans un monde marin où je vivais pour le reste de mes jours (je suppose qu'il a pensé que c’était un endroit agréable). Ce n’était vraiment pas une joke, il a demandé cela à plusieurs reprises sur une période de plusieurs mois, et a payé pas mal.

 

Écraser son pied. Nous avons eu un habitué qui venait toujours et qui voulait avoir une fille tout habillée assise sur son ventre et qui écoutait ses histoires d'être écrasé par des filles chaudes dans des voitures. C'était son fétiche.

 

J'ai eu un colocataire au cégep qui a payé 250 $ pour qu’une travailleuse du sexe vienne dans notre chambre de dortoir et lui apprenne à danser. Je me suis présenté à la fin du cours et il ne pouvait pas plus danser.

 

Pas une travailleuse du sexe, mais j'ai une amie qui est une danseuse nue. Elle a quelques habitués qui viennent la voir et tout ce qu'ils veulent faire c’est des câlins et parler. Pas de danse privée, juste parler.

 

Il y avait un gars qui avait l'habitude de me demander de l'aider à mettre une robe et des vêtements pour femmes. C’était un grand gars solide, qui vivait avec ses parents et qui, de toute évidence, avait besoin d'un endroit privé pour se livrer à son fétiche et de quelqu'un pour l'aider à mettre son soutien-gorge et ses bas sur ses grosses jambes. Ensuite, nous sortions et parlions. Ça me manque tellement d'être une travailleuse du sexe. Maintenant, je travaille dix fois plus dur pour un dixième du salaire et je suis traitée avec beaucoup moins de respect.

 

La plupart des choses que je fais avec mes clients n’impliquent même pas le sexe. Bavarder surtout, partager des histoires, manger parfois. J'ai eu une couple de gars réguliers qui me massaient les pieds, ce qui est agréable aussi. Je dirais que le travail du sexe n’est même pas sur le sexe, et ce, une grande partie du temps.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Statistiques sur les engins masculins à travers le monde

Source(s) image(s):
Prostitute via Shutterstock.com

Commentaires