Il faut avouer que rares sont les gens qui, en conduisant, se permettent des rapprochements intimes sur la route. Outre l’imprudence de la chose, il faut bien avouer que les mouvements sont plutôt limités.

À LIRE AUSSI : Les 10 garages les plus chers au monde

Mais voilà qu’arrivent les voitures autonomes, et que certains experts se demandent bien ce que les passagers de la voiture qui se conduit toute seule pourront bien faire pendant la conduite autonome. Et le sexe leur est venu en tête…

L’idée n’est pas de journalistes, mais bien de consultants embauchés par le gouvernement du Canada qui sont réunis dans un comité d’experts chargés de conseiller le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau.

Le ministre a en effet mandaté un groupe d’experts pour déterminer les risques que pourrait provoquer l’autorisation de laisser rouler au Canada des voitures autonomes. La première constatation : il faut absolument qu’un conducteur responsable soit capable d’être vigilant en tout temps, et qu’il puisse prendre le relais si jamais la voiture autonome avait un problème.

Le comité a donc recommandé que plusieurs activités soient interdites dans la voiture pendant qu’elle roule... et le sexe en fait partie.

Remarquez que la recommandation n’est peut-être pas si bête. Le constructeur californien Tesla a créé, pour ses voitures, un mode Autopilot, permettant aux voitures électriques de se piloter toute seule.

Déjà cependant plusieurs conducteurs ont décidé de poster sur les réseaux sociaux des vidéos d’eux et de leur famille assis sur la banquette arrière pendant que la voiture se déplaçait toute seule. Tesla a donc dû implanter un système supplémentaire de sécurité pour forcer au moins un occupant à s’installer sur le siège avant.

Dommage, moi qui rêvait d’une partie de jambe en l’air sur l’autoroute!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

À voir! Le Ford Raptor s’amuse dans le désert!

Source(s) image(s):
Autoaufeminin.com

Commentaires