BORNES ÉLECTRIQUES

« Earth 2 » est actuellement l’une des séries les plus novatrices de DC Comics. Elle se déroule dans une Terre alternative où la plupart des super-héros que l’on connait sont morts dans une guerre mondiale opposant les Terriens aux armées de Darkseid.

Dans les deux premiers tomes, les soldats de Darkseid, croyant que cette Terre 2 n’avait plus de super-héros, avaient décidé de lancer un second assaut. Par contre, ils n’avaient pas prévu que de nouveaux héros prendraient la place des anciens. Par exemple, Flash n’est plus Barry Allen, mais un jeune homme qui a reçu le don de la vitesse de Mercure en personne.

L’Ère des ténèbres, le troisième tome, nous met directement dans le feu de l’action. Les nouveaux héros, même s’ils sont dotés des meilleures intentions du monde, ont beaucoup de difficulté à repousser cette nouvelle menace. En fait, tout porte à croire qu’ils ont perdu la guerre et que c’est la fin de l’humanité…

Une vision alternative rafraichissante

Ce qui plait tant dans Earth 2, et spécialement ce troisième opus, c’est que Tom Taylor, le scénariste, n’a pas peur de bousculer les conventions. Il y signe l’un des comics les plus sombres des dernières années.

Étant donné que le récit se déroule dans un monde parallèle, le bédéiste peut faire à peu près n’importe quoi. Du début à la fin, il n’hésite pas à sortir le lecteur de sa zone de confort.

Superman, comme on peut le voir sur la couverture, est devenu un méchant et même la pire menace du monde libre. Batman, de son côté, est plus ténébreux que jamais, alors qu’il a fait un trait sur sa règle numéro 1. Oui, il se permet maintenant de tuer les ennemis de sang-froid.  

Et comme si ce n’était pas assez, Earth 2 se donne le « luxe » de faire mourir des super-héros, même les plus connus!  

Ça faisait longtemps que je n’avais pas été aussi stressé et angoissé en lisant un comics! D’habitude, on sait que le personnage principal ne peut mourir. Ici (comme dans les deux autres albums), c’est tout le contraire. Personne n’est à l’abri.

En même temps, c’est ça qui rend la lecture de L’Ère des ténèbres aussi passionnante! À chaque chapitre, on n’a aucune idée de ce qui va se produire. Pour une fois, on a vraiment l’impression que les super-héros sont dans le pétrin.

Grandiose!

Visuellement, L’Ère des ténèbres est très impressionnant. La plupart des planches mettent en scène plusieurs personnages et les séquences de combat à grand déploiement sont monnaie courante. Je les ai d'ailleurs trouvées encore plus grandioses que celles de Justice League.

Les costumes alternatifs des personnages, bons et gentils, sont pour leur part une vraie réussite. Une fois de plus, on n’a pas peur de sortir du cadre. Ceux de Flash et de Superman valent le détour!

Verdict

Au final, difficile de trouver des défauts à L’Ère des ténèbres. Un album de super-héros qui plaira à tous les fans de comics, même les plus blasés. À ne surtout pas manquer!

 

 

Earth 2, tome 3 – L’Ère des ténèbres

Collectif

288 pages

Urban Comics

 

Cote : 4,5 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Prologue

Commentaires