En fin de semaine, il faisait tellement beau que je n’ai pas pu m’empêcher d’aller prendre l’air. En fait, j’ai fait un peu de vélo et de la course. Il faisait vraiment chaud, alors j’avais apporté une bouteille d’eau. Et puis, pendant que je suais à grosses gouttes, je me suis demandé combien d’eau on devrait boire. J’avais déjà entendu quelque part qu’on ne devait pas prendre trop d’eau pour ne pas avoir des crampes.

À LIRE AUSSI : Pourquoi l’eau laissé sur le comptoir toute une nuit goûte-t-elle si mauvaise?

En cherchant sur Internet, je suis tombé sur une nouvelle étude de Sports Medicine. Tout d’abord, ça disait que la déshydratation pouvait vraiment faire du mal à notre organisme. Durant un entrainement, avoir soif pouvait nuire à notre force, à notre puissance et à notre endurance lors d’activités de haute intensité. Bref, ce n’est pas cool!

Mais bon. De l’autre côté, ça ne sert à rien de se noyer pendant qu’on s’entraine. Boire trop d’eau, c’est comme pas assez. 

Heureusement, il y aurait un chiffre magique à suivre pour resté hydraté durant son entrainement.

En effet, selon cette étude, il faudrait ainsi boire 8 onces d’eau 30 minutes avant d’aller s’entrainer. Un peu comme du carburant, ça aiderait nos muscles à bien se préparer. Dans les 30 minutes après l’entrainement, il faudrait boire aussi de l’eau : le double, soit 16 onces.

Mais combien d’eau boire pendant qu’on s’entraine? Dans un article paru sur Men’s Health, le thérapeute nutritionnel Jo Scott-Dalgleish disait que ça variait en fonction des goûts. Par contre, si on s’entraine pendant une heure, on devrait essayer de boire environ 16 onces d’eau.

Toujours selon le même article, quand on fait plus de 90 minutes d’exercice modéré, il faudrait boire autre chose que de l’eau pour éviter d’avoir l’hyponatrémie, un problème de santé qui peut causer des convulsions et même la mort. Ah! Ça fait peur tout ça!

On recommande alors de boire des boissons pour sportifs contenant des électrolytes. Ils peuvent remplacer les sels minéraux qu’on aurait perdus pendant l’entrainement.

Ah oui! En terminant, je ne veux pas m’improviser coach ou entraineur. Je ne suis pas un spécialiste comme mon collègue chroniqueur Denis Pedneault. Je trouvais juste ça intéressant de vous partager ces infos.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Ces métiers où l’on retrouve le plus d’alcooliques et de drogués

Source(s) image(s):
Eau via Shutterstock.com

Commentaires