Saviez-vous que votre voiture possède un système électronique capable de retracer vos moindres mouvements, incluant vos accélérations, vos freinages et vos départs trop brusques? Car pour le moment, même si vous enfreignez la loi, vous êtes le seul le savoir. Cela pourrait bien changer!

À LIRE AUSSI : Tesla Model X : citron ou pas?

Le gouvernement français a en effet adopté, le 27 mai dernier, une loi permettant à votre voiture de devenir un véritable Big Brother, c’est à dire de vous surveiller en permanence.

La loi sur la justice du XXIe siècle prévoit en effet que les policiers pourront, en tout temps, avoir accès à la boite noire qui équipe votre voiture. Sur le coup, cette décision peut sembler sans conséquence, mais elle pourrait être catastrophique.

Car non seulement ils ont accès aux données, mais ils peuvent s’en servir pour vous donner des contraventions et des sanctions pour des gestes posés alors que vous étiez au volant. Et pas seulement au moment où vous vous faites intercepter, mais rétroactivement.

En termes clairs, les policiers peuvent vous arrêter, brancher leur ordinateur dans le port OBDII qui permet le diagnostic du véhicule, et choisir de vous imposer des amendes en fonction de votre comportement passé. À vous de vous défendre, et d’expliquer, par exemple, que c’est le beau-frère qui a fait le fou alors que vous lui aviez prêté votre voiture.

Évidemment, la loi n’ira pas jusque-là, mais toutes modifications au véhicule sera contrôlée et susceptible d’être pénalisée.

La loi ne s’arrête pas là. Elle exige aussi que les propriétaires de voiture, notamment les entreprises, dénoncent leurs employés qui étaient au volant si ils se font pincer par un radar photo. Comme ça le conducteur aura droit à une amende et à des points de démérite.

Heureusement, ces lois ne s’appliquent pas chez vous mais on vous le dit, Big brother vous regarde!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Les 5 autos les plus chères au monde

 

Source(s) image(s):
Ecoloauto.com

Commentaires