BORNES ÉLECTRIQUES

Un homme qui apprend qu’il va devenir père passe par toute une gamme d’émotions. Il se remet en question, appréhende, se raconte des histoires et, bien sûr, il doit vivre avec sa conjointe qui est appelé à changer tant physiquement que mentalement dans les mois à venir. Je sais ce dont je parle : je suis passé par là avec ma première fille et je suis en plein dedans (ma conjointe doit accoucher de notre deuxième fille à l’automne).

Je me rappelle que lors de la première grossesse de mon amoureuse, j’avais feuilleté des guides à l’attention des nouveaux pères. Je ne sais pas trop pourquoi, mais aucun d’entre eux ne m’accrochait. Je les trouvais trop sérieux ou trop techniques. Bref, ils m’ennuyaient.

Je dirais que c’est tout le contraire de Les 9 derniers mois de ta vie de petit con! Écrit par Cookie Kalkair, un artiste français qui habite à Montréal, ce guide ludique et autobiographique relate ce qui se passe dans la tête d’un homme durant les 42 semaines précédant la naissance de son premier enfant.

Plus précisément, au fil des semaines, l’auteur, qui attend un fils, raconte comment il vit la grossesse de sa conjointe. Il révèle, avec un point de vue masculin, ce qu’il pense du sexe durant cette période, des visites chez le médecin ou encore de la préparation de la chambre à coucher du futur bébé.

Plusieurs de ces réflexions prennent la forme de petits gags où les références à la culture geek (Star Wars, Seigneur des anneaux, super-héros, etc.) sont omniprésentes. Finement écrits, ces gags nous font sourire et souvent rire de bon cœur par leur côté naturel. Je ne me rappelle plus du moment où je me suis autant amusé en lisant une bande dessinée. C’était un pur délice!

En même temps, sous cette couche d’humour se cachent des faits bien réels. Si chaque homme vit la grossesse de leur conjointe différemment, la plupart d’entre eux se reconnaitront dans au moins un passage.

Parce que le bédéiste a écrit et dessiné cette œuvre avec ses tripes. Il nous expose ses réflexions (sans fard ou demi-vérité) les plus folles sans avoir peur du jugement. Et qui sommes-nous d’ailleurs pour le juger? Beaucoup d’hommes, qui ont traversé cette « épreuve », ont probablement eu des pensées aussi saugrenues que lui. 

Visuellement, le bédéiste adopte un style très léger et coloré. Les décors sont absents et le dessin se focalise sur les personnages dont l’épiderme alterne entre des nuances de jaune, de bleu ou de rouge. La couverture est assez fidèle à ce que l’on retrouve à l’intérieur de Les 9 derniers mois de ta vie de petit con.

Verdict

Vous êtes un peu geek? Vous aimez la bande dessinée? Alors, mettez la main sur Les 9 derniers mois de ta vie de petit con. Probablement, l’un des guides à l’attention des futurs pères les plus amusants que vous trouverez dans les rayons des librairies. Il ne vous préparera peut-être pas aussi bien qu’un « vrai » guide. Par contre, il vous rassurera sûrement plus qu’un guide « officiel ».

Et si vous êtes déjà passé par là, il vous rappellera assurément de bons et de moins bons souvenirs. À lire!

 

Les 9 derniers mois de ta vie de petit con 

Cookie Kalkair

80 pages

Les Arènes BD

 

Cote : 5 étoiles sur 5

 

Source(s) image(s):
Hachette Canada

Commentaires