La législation n’est pas encore acceptée, mais il semble bien que les conducteurs devront être prudents lors de leur prochain passager au New-Jersey : le gouvernement de l’état s’apprête à adopter une loi qui empêchera la consommation de café au volant.

À LIRE AUSSI : Propriétaires de smart, on vous livre vos colis à l’auto

Dans les faits, il s’agit d’une loi qui permettrait aux policiers d’intercepter toute personne ayant un comportement de nature à la distraire de la conduite. Déjà, tenir un téléphone en main ou texter est interdit et l’usage d’une technologie Bluetooth est obligatoire.

Mais la nouvelle loi, surnommée à l’origine « loi sandwich » puisqu’elle permettrait aussi d’arrêter les gens qui mangent au volant, ceux qui se coiffent ou, évidemment, ceux qui utilisent ce temps pour lire leur journal préféré.

Dans les faits, la loi présentée par le représentant démocrate a surtout comme ambition de s’assurer que la législation permettrait de stopper tout conducteur distrait, tout en n’ayant pas à être révisée au fur et à mesure que la technologie progresse.

Si la loi est adoptée, les amendes débuteraient à 200$ pour une première offense, et augmenterait de 200$ chacune pour la 2e et 3e offense. En revanche, une quatrième arrestation pourrait conduire à une suspension de permis pour 90 jours.

La loi est encore à l’étude, mais on s’attend à ce qu’elle soit adoptée au cours des prochaines semaines.

 

Croyez-vous que le Québec devrait être aussi sévère avec ses conducteurs distraits?

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Une Corvette électrique dépasse les 200 milles à l’heure

Source(s) image(s):
Ecoloauto.com

Commentaires