BORNES ÉLECTRIQUES

Actuellement, « Futures End » est l’une des séries les plus avant-gardistes produites par DC Comics. Elle se déroule cinq ans dans le futur. Et ce futur n’a rien de très rose. La Terre y a beaucoup souffert d’un affrontement avec Darkseid. Comme si ce n’était pas assez, elle doit maintenant accueillir un nombre incalculable de réfugiés et de super-héros originaires de Terre 2, un monde parallèle. En effet, c’est un peu à cause d’eux que les forces de Darkseid ont attaqué notre planète. Heureusement, elles ont été vaincues et une paix fragile est revenue sur la Terre.

Cependant, comme nous l’annonçait le premier tome, cette paix ne va être que de courte durée. Car, dans environ une trentaine d’années, un satellite intelligent prendra le contrôle de la planète bleue et exterminera tous ses habitants ou presque. Les quelques super-héros survivants seront transformés en cyborg.

Le nouveau Batman, l’un des survivants n’ayant pas encore été transformés en machine, a pu s’échapper juste à temps. Il a réussi à remonter le temps dans l'espoir de stopper le satellite avant qu’il ne décide de créer l’apocalypse.

Le premier épisode servait en quelque sorte à mettre la table. Le deuxième poursuit un peu dans cette lignée. Le rythme demeure assez lent pour un album de super-héros. Cependant, c’est compréhensible étant donné le nombre important de personnages qui croisent la route du lecteur ; chacun ayant sa propre intrigue.

Il n’est ainsi pas rare, dans un seul chapitre d’une vingtaine de pages, de changer d’histoire à toutes les deux ou trois planches. Par exemple, dans un chapitre, on suit brièvement l’enquête de Lois Lane sur le nouveau Superman casqué, ensuite on retrouve Red Robin qui tente de cacher sa véritable identité, puis on fait un bond de plusieurs années-lumière dans l’espace pour retrouver Frankenstein qui essaie de se sortir d’une prison. Ouf! Ce n'est pas de tout repos!

Vous l’aurez compris : il faut être très attentif et posséder une excellente mémoire. Sans dire qu’il faut prendre des notes, si vous ne lisez que d’un œil, vous risquez rapidement de ne plus savoir où vous en êtes.

En même temps, c’est ce qui fait la force de cette série. Elle possède un univers d’une grande richesse. Les différentes quêtes que nous suivons sont prenantes, même si, à ce stade-ci, on ne connait pas encore tout à fait toutes les motivations des personnages.

Par contre, on sent que les différentes intrigues commencent tranquillement à converger vers le même point. Oui, c’est complexe, mais ce n’est pas non plus du gros n’importe quoi. Les scénaristes savent ce qu’ils font.

Visuellement, on demeure dans le style coloré des albums de DC Comics des dernières années. J’ai eu une belle surprise quand j’ai découvert, dans le premier chapitre, la rue Saint-Denis à Montréal. Les auteurs avaient même pris la peine de nommer la rue. Ce n’est pas tous les jours que notre ville se retrouve dans un comics!

Verdict

Tout comme le premier tome, ce second volet de Futures End possède un scénario d’une incroyable complexité. Certains adoreront, d’autres détesteront. Mais bon. Au moins, on commence à prendre nos repères, ce qui n’était pas vraiment le cas dans le premier opus.

Tout ça pour dire que si vous n’avez pas embarqué dans le premier épisode, les risques que vous tombiez sous le charme de cette suite sont assez minces...   

 

Futures End - Tome 2

Collectif

Urban Comics

296 pages 

 

Cote : 3,75 étoiles sur 5. 

 

Source(s) image(s):
Prologue

Commentaires