C’est le 23 novembre 1963, sur la chaine britannique BBC One, que le premier épisode de « Doctor Who » a été diffusé. Aujourd’hui, cette série compte plus de 800 épisodes. Oui, 800 épisodes! Il faudrait des semaines pour tous les regarder!

Depuis la création de cette série, nombre de produits dérivés ont vu le jour. Il y a eu des jouets, des timbres, des jeux de cartes, des livres… et maintenant des bandes dessinées! Akileos a, en effet, lancé trois nouvelles séries mettant en vedette respectivement le Dixième, Onzième et Douzième Docteur.

J’ai lu cette semaine Terreurformation, le premier tome des nouvelles aventures du Douzième Docteur.

Si vous suivez la série télé, vous remarquerez tout de suite que le Docteur ressemble comme deux gouttes d’eau à l’acteur écossais Peter Capaldi. C’est normal, car c’est lui qui incarne le Docteur au petit écran depuis 2013.

Le dessinateur Dave Taylor a d’ailleurs fait un merveilleux travail de reconstitution. Les environnements très colorés et brillants ainsi que les personnages secondaires semblent tout droit sortir d’un épisode de la série télé.

Du côté du scénario, on y retrouve deux récits complets. Chacun se situe à un endroit et une époque différente. Après tout, le Docteur a le pouvoir de voyager dans les lieux et dans le temps…

La première aventure se déroule sur une ancienne planète glacée transformée depuis peu en oasis. Les chercheurs y ont réveillé une ancienne espèce d’hommes soleil qui n'a qu'une seule mission : se nourrir avec les soleils des différents systèmes solaires.

Le deuxième récit se passe pour sa part un peu plus près de nous. Il se déroule en Inde et alterne entre le 19 et le 24e siècle. Le Docteur devra découvrir qui a enlevé la vie de l’un de ses anciens amis et pourquoi.

Les deux aventures en tant que telles sont intéressantes à suivre. Si certains éléments du scénario sont prévisibles, quelques rebondissements plutôt inattendus empêchent heureusement le récit d'être trop conventionnel. À mon avis, c’est la deuxième aventure, celle se déroulant en Inde, qui se rapproche le plus de ce qui a fait le succès de la série télé.

Nul besoin d’avoir lu ou vu au préalable les aventures des Dixième et Onzième Docteur pour bien comprendre cette bande dessinée. Ce qu’il faut savoir, c’est que le Docteur, quand il est gravement blessé, a la capacité de se régénérer. Dans le processus, il obtient un nouveau corps et une nouvelle personnalité. Il se souvient cependant des existences des anciens Docteurs. Pour le lecteur, c'est un peu comme si on repartait de zéro.

En même temps, les fans de Doctor Who auront certainement plus de plaisir à découvrir cette bande dessinée. Ils comprendront mieux certains gestes et réflexions du Docteur et riront plus facilement de ses blagues (son humour est parfois particulier). De plus, ils aimeront retrouver en cases et en bulles leurs personnages favoris.  

Verdict

Avec ses nombreuses références, Terreurformation s’adresse d’abord et avant tout aux fans de la série télé. Les amateurs de science-fiction passeront également un bon moment. Et qui sait? Cet album leur donnera peut-être envie de regarder quelques épisodes de la série télé?

 

Doctor Who – Terreurformation 

Robbie Morrison et Dave Taylor

120 pages

Akileos

 

Cote : 3,5 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Akileos

Commentaires