Cette histoire est digne d’un scénario de film pour adultes. En Pennsylvanie, un policier, Jeremy Temple, a été appelé vendredi dernier vers 20h45 dans le stationnement d’un dépanneur. Là, il a trouvé deux femmes en train d’avoir un « comportement inapproprié » dans une voiture dont les fenêtres étaient baissées.

À LIRE AUSSI : Voici comment les lesbiennes font VRAIMENT l’amour et ce n’est pas comme dans les films p…

Dans la voiture, il a vu Samantha Hier (la femme sur la photo). La femme de 25 ans avait les pantalons baissés et exposait ses parties intimes.  Selon le rapport, l’autre femme, la conductrice, la « caressait et lui passait le doigt ».

Autant le dire tout de suite : le policier n’a pas commencé à se toucher et il s’est encore moins joint à la fête. Il est resté professionnel et a demandé à Samantha de s’identifier.

Là, il a détecté une forte odeur d’alcool dans son haleine. Les yeux de la femme étaient également rouges.

Visiblement furieuse d’avoir été dérangée en plein ébat, Samantha est devenue agressive. Elle n’arrêtait pas de demander aux policiers (Jeremy avait été rejoint par un collègue) de retourner dans leur véhicule.

Les policiers l’ont finalement arrêté et placé dans l’autopatrouille. Et non, ils n’ont pas eu du sexe avec leur prisonnière.

Samantha, qui est mère d’un jeune enfant, a été accusée d’outrage à la pudeur, trouble à l’ordre public et ivresse publique. Son audience aura lieu le 12 septembre. 

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

10 choses à ne jamais dire à une lesbienne

Source(s) image(s):
thesmokinggun

Commentaires