Créé en 1938, « Spirou et Fantasio » fait aujourd’hui partie des classiques de la bande dessinée franco-belge. En 2006, « Le Spirou de… » voyait le jour. Cette nouvelle série de Dupuis donnait la parole à une panoplie d’auteurs. En fait, chaque tome était écrit par un bédéiste différent si bien qu’on ne savait jamais vraiment sur quoi on allait tomber. 10 ans après la création de cette série, c’est maintenant au tour de Benoît Feroumont (« Le Royaume ») de proposer sa vision de l’oeuvre dans « Fantasio se marie ».

Fantasio est tout content! Il va se marier. Mais pas avec n’importe qui! L’élue de son cœur n’est nulle autre que Clothilde Gallantine, l’héritière d’un important groupe de presse spécialisé dans les magazines de mode.

Pour présenter son amoureuse à Spirou, Fantasio lui donne rendez-vous dans les bureaux de sa belle-mère. En pleine rencontre, une voleuse casquée fait irruption et vient dérober un collier d’une valeur inestimable. Malheureusement, le duo ne pourra pas stopper la cambrioleuse à temps.

Spirou décide de mener l’enquête… mais sans Fantasio qui est trop occupé avec les préparatifs de son mariage! À la place, il fait équipe avec la journaliste Seccotine. La jeune femme devient même sa nouvelle colocataire (Fantasio ayant déménagé avec sa douce). Ensemble, ils vont découvrir que le collier cache un étrange secret…

Fantasio se marie n’est pas qu’une simple aventure bourrée d’action dans laquelle Spirou tente d’arrêter une mystérieuse voleuse. Bien sûr, il y a, comme c’est souvent le cas dans Spirou et Fantasio, une enquête prenante, des poursuites haletantes, des blagues bien placées et de multiples rebondissements.

Par contre, l’album nous surprend par son traitement plus moderne et « adulte ». Benoît Feroumont fait vraiment entrer les protagonistes dans le 21e siècle. Fantasio n’arrive pas, par exemple, à attraper la cambrioleuse… parce qu’il est trop occupé à envoyer des messages textes à son amoureuse!

Les femmes jouent également un rôle très important dans le récit. C’est comme si elles en avaient marre de rester dans l’ombre de nos héros. Le meilleur exemple est sans aucun doute Seccotine qui veut prouver à Spirou qu’elle est aussi compétente que lui. Le pauvre, qui semble vivre à l’époque où la série originale a vu le jour, sera obligé d’admettre à contrecœur qu’elle a raison, notamment quand elle le battra à plate couture au soccer.

Le visuel contribue aussi à rajeunir la série. Le trait est moins expressif, mais en même temps plus gras. Les couleurs sont pour leur part plus douces et sautent moins aux yeux, un peu comme Delaf fait avec Les Nombrils. D’un autre côté, on reconnait rapidement les personnages, quoiqu’il faille, je dois l’avouer, un certain temps d’adaptation pour bien assimiler ce nouvel univers graphique.

Verdict

Prenez la plupart des éléments qui ont fait le succès de Spirou et Fantasio et ajoutez-y une touche féministe, un soupçon de maturité et un dessin au goût du jour. Vous obtiendrez le génial Fantasio se marie!

 

Fantasio se marie

Benoît Feroumont

68 pages

Dupuis

 

Cote : 4 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Dupuis

Commentaires