EA Sports s'est repris avec NHL 16. Après un désastreux NHL 15, le studio a relancé sa franchise de belle façon l'an dernier en y apportant le lot de fonctionnalités attendues d'un bon jeu de hockey. Cette année, de l'aveu même du producteur de la série, EA Sports a voulu faire de NHL 17 l'opus le plus complet depuis NHL 2009. Est-ce réellement le cas ?

À LIRE AUSSI: Sony: deux nouveaux modèles de PlayStation 4 et plus encore

 

NHL 16.5 ?

À chaque année, la grande question demeure: si j'ai déjà le jeu de l'année précédente, est-ce que celui offert cette année en vaut la peine ? Dans le cas de NHL 17, la réponse est simple: non. Oui, il y a une panoplie de nouveautés, mais au niveau de la jouabilité, on parle exactement du même jeu. EA Sports s'est davantage concentré sur l'ajout de modes et d'éléments de personnalisation que sur des façons de renouveler l'expérience proposée dans les précédents NHL. Donc, de ce côté, certains risquent d'être déçus par ce que cette nouvelle mouture propose.

Or, ça ne signifie pas que NHL 17 soit mauvais, bien au contraire. En fait, sauf si vous possédez déjà NHL 16, c'est probablement le meilleur NHL depuis fort longtemps. Oui, il y a encore certains problèmes de collision et certains éléments doivent définitivement être améliorés. Je pense notamment aux évaluations du coach, qui sont du grand n'importe quoi. Sauf si vous gagnez 20-0, attendez-vous à avoir une note moyenne ou même basse puisque la moindre erreur, aussi minime soit-elle, se traduira en évaluation négative. Comme si, dans un match de hockey, on pouvait réellement remporter toutes les mises en jeu et effectuer les meilleurs jeux sans aucune opposition.

Malgré tout, NHL 17 demeure un jeu excessivement divertissant. L'intelligence artificielle défensive a entre autres été améliorée de sorte que les gardiens de même que les défenseurs réagissent beaucoup mieux qu'avant. Les gardiens se positionnent mieux, couvrent les angles du but avec plus d'efficacité et font usage de leur mitaine de façon beaucoup plus réaliste. Quant à eux, les défenseurs bloquent de façon plus efficace les lignes de passes et harponnent davantage la rondelle qu'auparavant, ajoutant un bel élément de défi et de réalisme. Si l'offensive a reçu peu d'améliorations, le travail sur la défensive est définitivement notable.

Par ailleurs, j'ai énormément apprécié les fonctionnalités permettant d'apprivoiser le jeu. Lorsqu'on n'a pas joué depuis belle lurette à un NHL, il peut être difficile de s'y replonger. Or, on peut paramétrer le jeu de multiples façons afin d'avoir une expérience réaliste mixant la difficulté des adversaires avec une combinaison poussée des boutons ou une expérience plus arcade dans laquelle on peut jouer avec aussi peu que deux boutons. Le coach virtuel, moins accaparant que dans NHL 16, permet quant à lui de visualiser avec plus d'aisance les lignes de passes et même de voir où un tir aura le plus de chance de réaliser un but.

 

Une variété de modes impressionnante !

Voilà donc pour la jouabilité qui, au risque de me répéter, est quasi-similaire à celle de NHL 16. C'est au niveau des modes que le volet de cette année se distingue car, croyez-moi, il y a tant d'options dans NHL 17 que vous y trouverez sans aucun doute votre compte.

Bien entendu, tous les modes de NHL 16 sont de retour avec, au passage, quelques améliorations. Par exemple, dans le mode Be A Pro, au sein duquel vous pouvez créer votre joueur puis faire progresser sa carrière, on a mis davantage l'accent sur les accomplissements de votre athlète. Ainsi, le jeu soulignera notamment votre centième but, votre millième partie dans la LNH avec une cérémonie spéciale, votre premier combat, etc. Bref, on a un peu plus l'impression de personnifier un athlète se développant réellement dans le monde du hockey.

On a aussi ajouté une multitude d'éléments à débloquer dans certains modes, dont l'immensément populaire mode en ligne EA Sports Hockey League ainsi que le mode Hockey Dream Team. À force de jouer, non seulement débloquerez-vous des joueurs et des entraîneurs, mais vous accumulerez aussi de la monnaie virtuelle qui pourra être échangée contre divers bonis et éléments. Croyez-moi quand je vous dis qu'il y a tant d'éléments à débloquer que vous pourrez passer des dizaines d'heures avant de tout avoir amassé !

Autre mode que j'ai bien aimé: Draft Champions, qui se joue à l'aide de cartes. En sélectionnant une catégorie de départ (joueurs canadiens, joueurs du sud des États-Unis, etc.), vous effectuerez un repêchage de douze rondes. Chaque ronde vous présentera quatre joueurs pouvant occuper une position différente. Votre but sera de constituer une équipe de rêve le temps de quatre matchs avec des joueurs actuels ainsi que des légendes de la LNH. Une fois votre série de matchs complétés, vous débloquerez des bonis et pourrez même obtenir certains éléments en récoltant certaines séries de cartes, notamment en complétant des équipes de hockey complètes.

Qu'est-ce que cela donne en réalité ? Non seulement un mode rempli de bonis à débloquer, mais aussi l'occasion de vous constituer une équipe de rêve portant le chandail de votre équipe préférée. Par exemple, je me suis constitué une équipe des Canadiens dans laquelle on retrouvait Patrick Kane, Sidney Crosby, Jean-Sébastien Giguère, Joe Sakic et Scott Niedermayer, pour ne nommer que ceux-là. C'est un mode fantaisiste, complètement irréaliste, mais apportant son lot de plaisir, ne serait-ce que pour repêcher des légendes du hockey et les faire jouer avec des joueurs actuels !

Autre nouveauté que je juge plus mineure: la présence de la Coupe du Monde de Hockey. C'est intéressant en ce moment parce que la Coupe du Monde est en cours, mais je ne pense pas que ce mode retiendra l'attention très longtemps. C'est un ajout correct parce qu'on y retrouve plusieurs pays avec leurs joueurs respectifs, mais ça apporte peu à l'expérience globale, du moins à mon avis.

 

Le focus de cette année: le mode Franchise

LA grande nouveauté, LE mode étant un incontournable de NHL 17 est le mode Franchise, qui remplace l'ancien mode Be A GM. Cette année, vous n'incarnerez pas seulement un directeur général pour constituer la meilleure équipe possible. Eh non, votre but ne sera pas seulement de gagner des parties, effectuer des échanges et gérer tant votre équipe que son club-école, mais bien de veiller aux intérêts de tout ce qui entourera votre équipe, du moral de vos joueurs à vos installations en passant par le prix des billets.

NHL 17 vous met donc au défi de faire croître votre franchise de hockey en une entreprise profitable et à non seulement veiller au bonheur de vos joueurs ainsi qu'à effectuer les meilleures transactions possibles, mais aussi à vous assurer que les partisans sont heureux de vos installations et qu'ils vous demeurent fidèles. Par exemple, vous pourrez organiser des événements marketing spéciaux, ajuster le prix des différentes sections de votre aréna, etc. Et tout cela s'ajoute aux objectifs du propriétaire, variant selon l'équipe choisie.

Qu'arrivera-t-il si vous êtes dans un marché pauvre et que votre entreprise sera sur le point de sombrer ? Eh bien, NHL 17 vous permet de déménager votre franchise dans certaines villes présélectionnées, incluant Québec ! Bien entendu, le propriétaire doit approuver le déménagement et votre équipe doit réellement être en difficulté pour être déménagée, mais NHL 17 permet de prendre une équipe et de refaire son histoire ailleurs, ce qui s'avère fort intéressant.

Une fois une équipe déménagée, vous pourrez à peu près tout modifier. Vous pourrez personnaliser l'amphithéâtre, les effets spéciaux présents lorsque votre équipe comptera un but (incluant les bandes de lumière sur les baies vitrées), le chandail de votre équipe et son logo. Vous pourrez même aller jusqu'à modifier les bas de vos joueurs ! Honnêtement, il y a beaucoup de superflu dans tout cela, mais le nombre d'options de personnalisation n'en demeure pas moins impressionnant. Je sais que bien des joueurs investiront des heures et des heures à construire une équipe à leur image même si l'exercice comporte son lot de futilités !

 

Devriez-vous y jouer ?

J'ai adoré NHL 17 parce que le dernier NHL dans lequel je m'étais réellement plongé était NHL 14. J'ai joué aux deux jeux qui ont suivi, mais je m'y suis désintéressé rapidement. NHL 17 a ravivé la flamme que la série allumait annuellement dans mon coeur tant j'y ai retrouvé une panoplie de modes m'ayant comblé ainsi qu'une facilité à maîtriser progressivement ses éléments techniques. Si vous avez NHL 16, je pense que vous pouvez attendre à NHL 18, mais dans le cas contraire, c'est définitivement une recommandation même s'il serait temps que EA Sports s'inspire du travail de 2K Games avec la franchise NBA 2K afin de renouveler avec plus d'impact NHL d'année en année.

 

Ce que vous aimerez:

- La grande diversité de modes et d'options

- Le mode Franchise ne se limitant plus à ce qui se passe sur la glace

- L'intelligence artificielle défensive améliorée

Ce que vous n'aimerez pas:

- La jouabilité quasi-identique à NHL 16

- Les commentaires des chroniqueurs pas toujours représentatifs de ce qui se passe sur la glace

- Les évaluations de coach ridicules

 

Note: 8,5 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

Test du jeu Deus Ex: Mankind Divided - Une suite logique !

Source(s) image(s):
SportsNet
The Hockey Writers

Commentaires